Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Périgueux choisie pour rénover 62 rames de TER Nouvelle-Aquitaine, du travail pour 10 ans au technocentre

62 rames de TER de Nouvelle-Aquitaine vont être rénovés dans le technicentre de la SNCF à Périgueux. Ce qui signifie concrètement du travail pour près de 10 ans pour les 500 cheminots périgourdins mais aussi des réaménagements dans les ateliers créés sous Napoléon III.

62 rames TER seront rénovées à partir de mars 2023 au technicentre de Périgueux.
62 rames TER seront rénovées à partir de mars 2023 au technicentre de Périgueux. © Radio France - Charlotte Jousserand

Il faudra un peu plus de deux mois par rame pour une rénovation complète, 65 jours exactement pour qu'une rame TER soit complètement démontée, nettoyée, réparée, poncée, repeinte et remontée par les cheminots périgourdins. Ils commencent par démonter la caisse, puis par la toiture avant de s'occuper de l'intérieur de la rame. Ces rames AGC, autorail à grande capacité, appeler communément TER, ont une durée de vie d'environ 40 ans. A mi-parcours, au bout de 20 ans, elles doivent être rénovées.

Du travail pendant près de 10 ans 

Au total, 62 rames de TER de Nouvelle-Aquitaine seront rénovées à partir de mars 2023 dans les ateliers du technicentre de Périgueux. Les négociations entre la Région Nouvelle-Aquitaine et la SNCF ont été longues "un peu plus d'un an" détaille Alain Rousset le président de la région, pour parvenir à cet accord signé officiellement ce mardi 30 mars à Périgueux. La Région va rénover 62 de ses 200 rames pour un montant de 180 millions d'euros.

Le contrat passé entre la Région Nouvelle-Aquitaine et la SNCF s'élève à 180 millions d'euros.
Le contrat passé entre la Région Nouvelle-Aquitaine et la SNCF s'élève à 180 millions d'euros. © Radio France - Charlotte Jousserand

Ce contrat est une grosse bouffée d'oxygène pour le technicentre de Périgueux. Actuellement, il est spécialisé dans l'entretien des climatisations de tous les trains (TER et TGV) mais aussi dans la rénovation des trains Corail. Or, d'ici 2023 il n'y aura plus de trains Corail à rénover et le technicentre va perdre une grande partie de son activité. Entre temps, le technicentre de Périgueux a récupéré la rénovation des trains couchettes avant l'ouverture de la première ligne de trains de nuits en 2023. Cela va permettre de faire le lien avant le début des réparations sur les lignes de rames. Le chantier pour rénover les 62 rames va durer près de 10 ans, soit environ 600.000 heures de travail

Des ateliers repensés pour ce nouveau contrat

Pour pouvoir s'occuper de ce chantier, des travaux d'aménagements seront nécessaires dans le technicentre de Périgueux. La SNCF va investir 10 millions d'euros pour moderniser le site. 

Les ateliers 5 et 7 seront en travaux avant 2023 pour organiser une sorte de ligne de production pour les rames AGC. Des fosses seront creusées, une ligne d'essai à cathéner sera construite. Actuellement, les rames des trains Corail sont déplacées entre chaque poste de production. L'objectif à partir de mars 2023, c'est que les rames AGC avancent dans un circuit en U comme sur une chaîne de montage. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess