Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le Teil : une semaine de grève pour les salariés de Lafarge

lundi 5 mars 2018 à 18:48 Par Pierre-Jean Pluvy, France Bleu Drôme Ardèche

Les salariés de l'usine Lafarge du Teil entament leur deuxième semaine de grève. Depuis le 27 février, ils ont cessé le travail pour demander des augmentations salariales.

Le piquet de grève à l'usine du Teil
Le piquet de grève à l'usine du Teil © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Le Teil, France

"Lafarge négocie avec Daesh mais refuse de négocier avec ses salariés" ont écrit les salariés du site du Teil (Ardèche), le site historique du cimentier français. Selon la CGT, 60 % des 150 salariés du site ont cessé le travail depuis une semaine pour dénoncer une rupture des Négociations annuelles obligatoires (NAO). 

Partager les fruits de la croissance  

Les syndicats ont quitté la table des négociations et la direction a appliqué unilatéralement l'augmentation prévue. Une augmentation que les syndicats jugent insuffisante au vu des chiffres de l'entreprise. Lafarge a bénéficié de la reprise économique explique la CGT et refuse de partager les bénéfices. 

Un mouvement national

Le mouvement de grogne des salariés affecte la plupart des sites français du cimentier. Lafarge emploie 1270 personnes en France dont 150 au Teil.