Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le télé-travail doit être "beaucoup mieux encadré" assure la CGT des MMA

-
Par , France Bleu Maine

Olivier Véran le ministre de la Santé appelle les salariés et les entreprises à davantage télé-travailler. Une pratique qui doit être encadrée radicalement avertit la CGT des MMA.

Tous les salariés ne travaillent
Tous les salariés ne travaillent © Maxppp - PHOTOPQR/REPUBLIQUE DU CENTRE/MAXPPP

"Il ne faut pas avoir peur du télé-travail". Ce dimanche, Olivier Véran le ministre de la Santé a appelé entreprise et salariés à télé-travailler le plus possible, alors que l'épidémie continue de circuler activement en France. 

Des négociations sont d'ailleurs en cours en France entre syndicats et patrons pour encadrer cette pratique. Un encadrement "nécessaire", pour Angélique Boulay, de la CGT des MMA. 

Le travail trop envahissant ? 

Dans cette entreprise, un accord existe depuis 2109, mais il ne va pas assez loin, selon la syndicaliste. 

"Quand vous vous connectez en dehors des horaires officiels, vous n'avez qu'un petit message sur l'ordinateur pour vous avertir de ne pas trop travailler, il faudrait carrément bloquer les ordinateurs pour empêcher que des salariés soient tentés de travailler la nuit ou le soir par exemple", explique Angélique Boulay. 

"Par ailleurs, tout le monde ne peut pas travailler à la maison dans de bonnes conditions ", détaille la représentante de la CGT. 

Risque d'isolement des salariés

Pour elle, le télé-travail trouve sa pertinence en période d'épidémie, mais pas comme pratique à long terme. "Cela isole les salariés, qui sont privés du lien social", continue Angélique Boulay pour qui cette pratique doit se faire "sur la base du volontariat uniquement". 

Les défenseurs du télé-travail mettent en avant le gain de temps, notamment en réduisant fortement le temps de transports. "Mais ce temps permets justement de décompresser du travail", assure Angélique Boulay, "il agit parfois comme une soupape de décompression après une grosse journée de travail", résume-t-elle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess