Économie – Social

Le "totem" du Leclerc de Bourg-lès-Valence va-t-il (enfin) être démonté ?

France Bleu Drôme-Ardèche samedi 4 avril 2015 à 6:14

Le totem Leclerc de Bourg les Valence en partie "effacé" le 19 mars 2015
Le totem Leclerc de Bourg les Valence en partie "effacé" le 19 mars 2015 © Radio France - Emmanuel Champale

La direction de la grande surface de l'agglomération de Valence, dans la Drôme, s'engage à apporter une réponse d'ici la fin du mois. Vendredi, une réunion avait lieu en préfecture. Ce totem, haut d'une vingtaine de mètres, est illégal rappelle l'association "Paysages de France".

Le centre commercial Leclerc de Bourg-les-Valence a jusqu'à la fin du mois pour dire ce qu'il fera de son "totem". L'immense mât, situé entre le parking et le rond-point est illégal , comme l'a confirmé le tribunal administratif de Grenoble, en décembre dernier (en condamnant l'Etat et donc le préfet à faire respecter la loi).

C'est l'association "Paysage de France" qui avait saisi la justice contre la pollution visuelle que représente ce panneau publicitaire .Ce mât, en l'état, devrait donc disparaître. C'est ce qui ressort d'une réunion ce vendredi, entre le préfet et les responsables du Leclerc, de Bourg les Valence.

L'enseigne qui avait d'ailleurs tenté de gagner du temps en effaçant il y a de deux semaines son logo en haut du totem. Le mât est désormais tout blanc. Mais ça ne suffit pas : il est beaucoup trop grand, 20 mètres de hauteur, et donc toujours illégal.

En préfecture, la direction du Leclerc a pris l'engagement de se mettre conformité "dans des délais raisonnables" . Le préfet en tout cas lui laisse jusqu'à la fin du mois pour réaliser les études techniques nécessaires et présenter la solution qui lui semble la meilleure.

Et il y a différentes options : démonter entièrement le totem... ou en abaisser la hauteur notament. Une enseigne publicitaire ne peut pas dépasser les 6 mètres. Le Leclerc de Bourg les Valence n'a pas intérêt de trainer. Depuis le 9 mars et tant qu'il ne se sera pas mis en conformité, il doit payer une astreinte de 600 euros par jour.

Lire aussi : ->  Le "totem" illégal de Leclerc tarde à être démonté->  La préfecture de la Drôme condamnée à faire tomber le "totem" de Bourg-les-Valence ->  Le "totem" de Bourg-lès-Valence doit-il disparaître ?

Le "totem" du Leclerc de Bourg-lès-Valence va-t-il être démonté ?