Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le tourisme francilien davantage touché par les attentats du 13 novembre que ceux de janvier

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu
Île-de-France, France

Selon un premier bilan publié par l'Office du tourisme et des congrès de Paris ce mercredi, l'activité touristique en Ile-de-France a davantage marqué le pas après les attentats du 13 novembre qu'après ceux visant Charlie-Hebdo et l'Hypercasher de la Porte de Vincennes.

Des touristes au musée du Louvre- Juillet 2015
Des touristes au musée du Louvre- Juillet 2015 © Maxppp - Aurelien Morissard

Sans surprise, les attentats commis à Paris et autour du Stade de France ont durement impacté le tourisme en Ile-de-France et selon le bilan publié ce mercredi par l'Office du tourisme et des Congrès de Paris, cet impact est plus élevé qu'après les attentats de janvier dernier . 

Des annulations en masse

La semaine suivant les événements, les hôtels ont vu leurs clients, une clientèle d'affaires en majorité,  déserter en masse leurs établissements. A la suite de l'annulation de nombreux congrès, comme le salon des Maires de France, les hôtels parisiens ont ainsi perdu en moyenne 24 points de taux d'occupation. Après les tueries de Charlie-Hebdo et de la Porte de Vincennes, le recul n'avait atteint au maximum que 6,5 points la semaine suivant les attentats. Seule bonne nouvelle, depuis dix jours, le taux d'occupation des hôtels remonte lentement.  Dimanche et lundi dernier, l'indicateur ne reculait plus que de 16 points.

Après les attentats du 11 septembre, il avait fallu 1 an pour que le tourisme francilien retrouve son activité

Même tendance pour les réservations aériennes. La semaine suivant les attentats, les annulations ont été de 21 % supérieures à la même période l'an dernier mais elles semblent se stabiliser depuis quelques jours. Le retour à la normale s'annonce néanmoins long. L'office du Tourisme rappelle qu'après les attentats de janvier dernier, il avait fallu 4 mois pour revenir à un niveau d'activité touristique "normal". Après les attentats de 2001, il avait fallu 1 an. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess