Économie – Social

Le tourisme rapporte près de deux milliards d'euros chaque année à la Gironde

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde dimanche 29 janvier 2017 à 21:35

Le Bassin d'Arcachon fait toujours recette auprès des touristes.
Le Bassin d'Arcachon fait toujours recette auprès des touristes. - © Maxppp

1 milliard 800 millions d'euros précisément, c'est le chiffre impressionnant des retombées économiques liées au tourisme dans le département. Gironde Tourisme a commandé une large étude à l'institut BVA qui permet de mieux mesurer le poids de cette activité. Voici les points à retenir.

Bordeaux prend du poids

Parmi les chiffres à retenir : le département accueille 6 millions de séjours chaque année et 33 millions de nuitées. Mais cette étude révèle de nouvelles tendances. Si le poids du tourisme en Gironde n'est pas une découverte, la répartition géographique évolue. Le littoral reste dominant en juillet-août, mais il ne représente que 40% des nuitées enregistrées sur l'année. Bordeaux et sa périphérie pèsent désormais également pour 40% des nuitées et l'intérieur des terres pour 20%. Bordeaux progresse donc et les courts séjours deviennent plus fréquents. La durée moyenne d'un séjour en Gironde est tout de même de 5,8 jours mais désormais près d'un séjour sur deux ne dépasse pas trois nuits.

Internet et le camping

Autre tendance à laquelle les professionnels doivent s'adapter : le poids d'internet. 66% des réservations se font aujourd'hui en ligne. Le touriste français reste largement prédominant même si les Allemands sont toujours plus nombreux devant les Anglais et les Espagnols. Le Hollandais est en retrait. Le camping devance aujourd'hui l'hôtel et les locations.

Un budget en hausse

Et le touriste dépense davantage : 57 euros par jour et par personne en moyenne. C'est une augmentation de 12 euros en six ans. Au total, pas loin de 2 milliards d'euros sont injectés dans l'économie locale. 600 millions pour le logement, 700 millions pour la restauration et les achats alimentaires et 200 millions tout de même pour le shopping. Ce qui ne change pas, c'est l'objectif des vacanciers : le farniente devance la plage et le vélo.

Pascale Got, présidente de Gironde Tourisme, évoque des marges de progression.