Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le tourisme viticole s'impose doucement mais sûrement en Indre-et-Loire

jeudi 20 juillet 2017 à 7:00 Par Xavier Louvel, France Bleu Touraine

C'est un axe de développement pour le tourisme en Indre-et-Loire : l'oenotourisme. Actuellement en Indre-et-Loire, 106 caves sont labellisées. Elles accueillent toujours plus de touristes venus d'abord pour les châteaux et la Loire.

Visite de la cave des producteurs de Montlouis-sur-Loire
Visite de la cave des producteurs de Montlouis-sur-Loire © Radio France - Xavier Louvel

Indre-et-Loire, France

L'oenotourisme est en train de se faire une place dans l'univers touristique de la région encore largement dominé par les châteaux et les bords de Loire. Selon les chiffres fournis par Interloire, l'Interprofession des vins du Val de Loire, les 350 caves labellisées de Nantes à Blois attirent désormais chaque année deux millions de touristes. En Indre-et-Loire, 106 caves sont labellisées avec un nombre de touristes grandissant.

Deux millions de visiteurs dans les caves labellisées dans le Val de Loire

La caves des producteurs de Montlouis accueille chaque jour cet été entre 100 et 150 personnes. "La vente directe s'est toujours faite" explique Chloé Voisin, de la cave coopérative de Montlouis, "mais il y a nouvelle demande forte du client, de connaitre les vins, de savoir comment ils sont faits". "Aux visites de caves, s'ajoutent maintenant des cours d’œnologie ou encore des visites de vignes" poursuit Chloé Voisin.

Dans les caves coopératives, on trouve désormais bien plus que des bouteilles de vin. Des produits régionaux prennent une part de plus en plus grande (de la bière, de la charcuterie, des fromages, des tissus, des objets souvenirs...). Les achats dans le cadre des visites de caves sont quasi-systématiques, à 99%. En moyenne, un client va dépenser 80€. 20% de la clientèle est étrangère (des anglais, des belges, des allemands, des américains et nouvelle tendance des brésiliens).

Le marché de l'oenotourisme est en pleine croissance. L'agence départementale du tourisme d'Indre-et-Loire y consacre un espace spécial sur son site internet. On y trouve des itinéraires de routes des vins, des balades et des activités plus ou moins insolites.