Économie – Social

Le traité CETA avec le Canada pourrait bien aider... le foie gras du Périgord

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord samedi 15 octobre 2016 à 12:19

Du foie gras - illustration
Du foie gras - illustration © Radio France - Maxppp

Le foie gras du Périgord rejoint les IGP protégées par le futur traité entre UE et Canada. Autrement dit, le Canada ne pourra plus mettre les mêmes barrières douanières et devra lutter contre les usurpations

Le foie gras du Périgord va pouvoir entrer plus facilement sur le marché canadien. C'est en tout cas ce que le gouvernement assure... Le secrétaire d'Etat chargé du commerce extérieur Matthias Fekl a assuré au sénateur PS du Périgord Bernard Cazeau que le foie gras périgourdin fait désormais partie des appellations géographiques protégées par le futur traité CETA.

Cet accord économique et commercial liera l'Union Européenne (et donc la France) et le Canada. Il sera signé officiellement le 27 octobre, et ce samedi de nombreuses manifestations anti CETA ont lieu un peu partout en France.

Pour dire les choses plus simplement, le Canada ne pourra plus mettre d'entraves au commerce du foie gras périgourdin. Fini les mesures protectionnistes... Il devra aussi lutter contre les usurpations de dénomination.

C'est une très bonne nouvelle pour l'économie périgourdine et française estime Bernard Cazeau :

Une bonne nouvelle pour Bernard Cazeau

Partager sur :