Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

Le traitement des eaux usées à l’heure de la Covid avec le groupe Labat à Aire

-
Par , France Bleu Gascogne

Le groupe Labat, avec ses usines à Aire sur l’Adour et Hagetmau, est certifié Covid : il a les autorisations de la préfecture des Landes pour traiter les déchets provenant des eaux usées.

L'un des véhicules de collecte des déchets de l'entreprise landaise
L'un des véhicules de collecte des déchets de l'entreprise landaise - Groupe Labat

Le groupe Labat, avec ces 2 usines de traitements dans les Landes, est certifié pour traiter des déchets qui proviennent de l’assainissement chez le particulier, comme les fosses septiques par exemple. Dans les eaux usées il peut y avoir, potentiellement souligne le président du groupe, Xavier Labat, des traces du virus. « Les déchets, on les monte en température pendant une heure afin de tuer notamment le covid. » 

Interview de Xavier Labat dans la Nouvelle Eco, à écouter ici.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des bactéries à 50° pour éliminer les virus 

Les sites d’Aire sur l’Adour et d’Hagetmau s’appuient sur un système de bactéries qui doit rester à 50°. Le but est de transformer ces déchets en électricité. La production électrique équivaut aux besoins de 40 000 personnes, 24h sur 24 précise Xavier Labat.

Les usines du groupe ont dû ainsi passer de 46° à 50°, afin d’obtenir la certification de la préfecture. « Faire monter de 4° avec des bactéries, c’est pas simple du tout », confie le président du groupe. Il a fallu travailler sur le processus interne. 

C’est l’une des seules usines capables de pouvoir monter à 50° pendant 20 minutes

Le groupe Labat est donc certifié covid pour le traitement des déchets, par arrêté préfectoral, validé par l’Agence Régionale de Santé.

La Chronique Eco sur France Bleu Gascogne, c’est du lundi au vendredi à 7h15.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess