Infos

Le transporteur MoryGlobal placé en liquidation judiciaire, 2.150 licenciements

Par Marina Cabiten et Germain Arrigoni, France Bleu mardi 31 mars 2015 à 17:07

Un site de MoryGlobal près de Nancy
Un site de MoryGlobal près de Nancy © MaxPPP

La justice a placé mardi le transporteur MoryGlobal (ex-Mory Ducros) en liquidation judiciaire. 2.150 salariés vont être licenciés dans les prochaines semaines.

Les salariés avaient peu d'espoir. La justice a placé mardi en liquidation le transporteur de l'ex-MoryDucros, MoryGlobal. Il y avait peu de suspense car il n'y avait aucun repreneur potentiel pour les 2.150 salariés. Ces derniers vont être licenciés dans les prochaines semaines pour motifs économiques.

L'audience a eu lieu ce mardi  à huis clos au tribunal de commerce de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Le tribunal a pronocé la liquidation "avec poursuite d'activité jusqu'au 30 avril 2015" .

"Trouver une solution pour chacun"

L'administrateur judiciaire a été chargé de "mener à bien les consultations avec les organisations syndicales" et de "procéder aux licenciements des salariés" de l'entreprise, fondée en 2014 sur les cendres de Mory Ducros, ancien numéro deux français de la messagerie.

Invité mardi à BFMTV/RMC, le Premier ministre Manuel Valls avait assuré vouloir "trouver une solution pour chacun" des salariés. Le gouvernement "travaille sur un plan de reconversion des sites et surtout pour trouver des possibilités d'embauche dans le secteur", avait-il ajouté.

Une entreprise en liquidation judiciaire doit immédiatement cesser son activité, sauf si le tribunal accorde un sursis de trois mois, renouvelable une fois. En outre, les contrats de travail sont rompus dans les 21 jours qui suivent le jugement prononçant la liquidation , lorsqu'est prévu un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), ce qui sera le cas pour MoryGlobal.

 

En 2014, la faillite du numéro deux français du transport routier de colis  avait mis près de 2.900 personnes au chômage, constituant ainsi l'une des plus lourdes socialement depuis celle de Moulinex en 2001. 

A LIRE AUSSI 

  > 67 salariés concernés à Toulouse > 26 salariés concernés à Saint-Étienne >   La fin pour le site MoryGlobal de Bourges

 

 

Partager sur :