Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 12 blessés

Économie – Social

Le travail à temps partagé se développe en Sarthe

lundi 23 avril 2018 à 16:57 Par Julien Jean, France Bleu Maine

Deux associations sarthoises de groupement d'employeurs viennent de créer la Maison du temps partagé. Elle compte actuellement 80 salariés en CDI à disposition des 160 entreprises adhérentes. Une forme de travail offrant de la flexibilité aux entreprises et des garanties aux salariés.

Audrey Angibert et Aurore Gervais de la Maison du temps partagé
Audrey Angibert et Aurore Gervais de la Maison du temps partagé © Radio France - Julien JEAN

Le Mans, France

C'est une forme de travail encore marginale en Sarthe mais qui se développe et a permis l'embauche de près de 2 000 personnes en 18 ans dans le département.  Le temps partagé séduit de plus en plus de salariés et d'entrepreneurs sarthois, qui bénéficient désormais d'un espace commun au Mans : la Maison du temps partagé. 

Ce sont deux groupements d'employeurs, les associations Cenotis et Par'temps qui ont décidé de l'ouvrir pour faciliter les démarches, couvrir plus de domaines d'activités et attirer de nouveaux candidats. Actuellement, la structure regroupe 160 entreprises adhérentes et 80 salariés en CDI dont Frédérique Drouit, comptable qui a rejoint Par'temps en mai 2017 : "En ce moment, je travaille dans deux entreprises par semaine. Une dans le commerce et une entreprise artisanale de couverture charpente à Mayet". Cela fait donc quasiment un an que cette quinquagénaire partage ainsi son temps entre plusieurs sociétés. "C'est vraiment un choix et je n'ai pas envie de retourner dans un système où je n'ai qu'une entreprise aux 35 heures à faire toujours la même chose. Là, cela change régulièrement. En route pour de nouvelles aventures !" explique-t-elle.

L'aventure certes mais avec des garanties. Un CDI, des congés payés, une complémentaire santé et l'assurance d'avoir un salaire qui tombe à la fin du mois. Ce n'est pas du travail intérimaire précise Audrey Angibert, la directrice de Par'temps : "C'est nous l'employeur et qui devons trouver les missions et assurer leur formation. On est très vigilant aussi sur le fait d'offrir un environnement de travail serein pour que nos salariés restent". 

Mais le système est également très avantageux pour les entreprises qui peuvent rapidement trouver de la main d'oeuvre sans avoir à embaucher selon Sébastien Leblanc, chef d'entreprise adhérent : "Aujourd'hui la flexibilité est une donnée importante pour l'entrepreneur. Et le temps partagé nous permet d'ajuster nos effectifs en fonction de nos besoins et à des tarifs tout à fait raisonnables". Actuellement, 8 personnes sont à temps partagés dans les 2 sociétés qu'il possède à Coulaines. Mais cette flexibilité ne se fait pas au détriment des salariés ajoute Aurore Gervais de Cenotis : "Puisqu'ils sont en CDI, ils conservent leur salaire. Même lorsque les missions s'arrêtent, le salarié continue d'être payé".  

La Maison du temps partagé est située au Mans, 44 rue Albert Einstein.