Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le travail de préparatifs "intense" des commerçants parisiens avant leur réouverture samedi

-
Par , France Bleu Paris

A Paris, depuis 24 heures et l'allocution d'Emmanuel Macron, c'est le grand branle-bas de combat des petits commerçants qui se préparent à la réouverture de leurs boutiques ce samedi.

Mia, gérante d'un magasin de jouets dans le XVIIIe arrondissement de Paris
Mia, gérante d'un magasin de jouets dans le XVIIIe arrondissement de Paris © Radio France - Marie Roussel

Après un mois de click-and-collect, la boutique de Mia, installée dans le XVIIIème arrondissement de Paris, ressemble davantage à un entrepôt qu'à un magasin de jouets. Les cartons s'entassent, les commandes s'empilent : la gérante a trois jours pour tout ranger de fond en comble et accueillir ses clients comme il se doit. 

Afflux de commandes

Même scénario pour Corinne, qui tient aussi une boutique de jouets dans le XVème arrondissement de Paris. "C'est un peu le bazar, il y a des cartons partout. Et puis il y a les arrivages qu'on avait bloqués pendant le confinement, et qu'il faut désormais réceptionner." Un gros travail d'inventaire, d'étiquetage, de rangement, d'arrangement, aussi, attend la vendeuse. 

D'ailleurs, elle n'est pas la seule dans ce cas. Nabil, fleuriste dans la rue Lourmel, se prépare à réceptionner deux grosses commandes jeudi et vendredi. "C'est un travail intense. On est tout de suite passé à un volume de 30 à 40% de plus. Ensuite il faudra la préparer, la conditionner, mettre les plantes dans des cache-pots", énumère le commerçant. 

Une charge de travail importante

Avec Noël en ligne de mire, l'enjeu est évidemment crucial : réussir le mois le plus important de l'année. Tout en conciliant avec le protocole sanitaire. "J'espère que les clients joueront le jeu de patienter, vu qu'on ne pourra pas recevoir tout le monde en même temps dans nos magasins", prévient Corinne. 

Pour répondre à la demande, et diluer au maximum la clientèle, les commerçants s'apprêtent à affronter une grosse charge de travail. Certains envisagent d'étendre encore leurs horaires d'ouverture, par exemple. D'ores-et-déjà, ils demandent aux clients de faire preuve d'indulgence, et donc, de patience.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess