Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le tribunal de commerce de Tours en sous-activité en ce moment

-
Par , France Bleu Touraine

Le tribunal de commerce de Tours tourne au ralenti en ce moment, malgré le fait qu'il est resté ouvert pendant les deux mois de confinement. Les défaillances d'entreprises interviendront plus tard. Pour l'instant, les aides de l'Etat prémunissent les entreprises qui étaient en difficulté.

Illustration
Illustration © Radio France - Xavier Louvel

Depuis deux mois, le tribunal de commerce de Tours est en sous-activité alors que le monde économique est au ralenti, que les entreprises souffrent. Son président estime à 25 à 30% d’activité en ce moment au tribunal de commerce de Tours par rapport à une période normale. “On a beaucoup moins de dossiers. On est vraiment dans une période anormale” estime Eric Verryden. Cette semaine, il n’a qu’un seul rendez-vous avec une entreprise en difficulté, pour tenter de l’aider à passer la période. 

Une économie sous perfusion 

Plusieurs explications pour cette baisse d’activité. D’abord, l’Etat a mis l’économie sous perfusion avec des aides multiples, des baisses voir des annulations de charges, des prêts garantis, les mesures de chômage partiel avec de salaires remboursés, sans oublier que les entreprises ont fermé pendant deux mois, et donc n’ont pas eu de dépenses. Mais quid des semaines et des mois qui viennent? C’est toute la question. Oui, il y aura des défaillances, beaucoup plus que d’habitude. Les dépôts de bilan et faillites interviendront quand l’Etat arrêtera ses aides. “Il sera alors sans doute trop tard pour qu'on intervienne” dit le président le tribunal de commerce.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess