Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le vin n'a pas vraiment la cote en cette période de confinement

-
Par , France Bleu Hérault

Le vin est depuis un mois à l'épreuve du coronavirus. De nombreux viticulteurs s’inquiètent de cette crise. La vente des bouteilles est en forte baisse et pourrait atteindre les 50% au niveau national. "Si cette crise dure trop longtemp,s beaucoup de viticulteurs vont mettre la clef sous la porte."

Vin (illustration)
Vin (illustration) © Radio France - maxppp

En cette période de confinement, il y en a qui n’ont pas le cœur faire la fête, ni à trinquer. Les viticulteurs, comme de nombreuses professions, sont touchés de plein fouet par la crise. Le vin ne se vend plus, ou très peu. Les clients habituels (restaurants, cavistes…) ont annulé leurs commandes.

Il faut s'attendre à une chute des ventes de l'ordre de 40 à 50%, selon le Comité national des interprofessions des vins (CNIV). 

Les effets de la pandémie de Covid-19 sur l'économie n'épargnent pas le secteur du vin

Les viticulteurs de l'Hérault s’inquiètent. La saison est foutue, explique Léon Calage, le patron  du domaine viticole Calage-Resseguier implanté à Saint-Bauzille-de-la-Sylve, près de Montpellier : 'Regardez dans les magasins, de très rares bouteilles dans les caddies des consommateurs. Le vin, c’est festif. Les consommateurs boivent beaucoup moins en cette période. Moi le premier. À cette époque, les rosés sont sur les marchés. Certains viticulteurs n'auront pas assez de trésorerie pour mettre en bouteille la récolte précédente. Je suis vraiment inquiet pour l'avenir de notre profession." 

"Il ne faut pas cette situation dure encore trop longtemps, sans quoi, nous serons nombreux à mettre la clef sous la porte"

En 20 ans, la consommation de vin a chuté de 28%

Le viticulteur héraultais, qui exploite 10 hectares de vignes et fournit notamment l'Élysée, produit 50.000 à 60.000 bouteilles par an, essentiellement du rouge et du blanc haut de gamme. Le domaine vend ses bouteilles dans toute la France, mais aussi à l'étranger : Belgique, Luxembourg, Mexique ou encore Chine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu