Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Avec Léon & Marcel, un chef lorrain rebondit malgré la crise sanitaire et livre dans toute la France

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Le traiteur lorrain Nicolas Rivoallan a trouvé la bonne formule pour rebondir, malgré la crise de la covid-19 : il a lancé il y a quelques mois un abonnement de repas frais, livrés sur abonnement dans toute la France. Et le succès est au rendez-vous.

Nicolas Rivoallan a pu sauver l'emploi de ses 30 salariés avec son concept novateur.
Nicolas Rivoallan a pu sauver l'emploi de ses 30 salariés avec son concept novateur. - ©Léon & Marcel

C'est une success story 100% lorraine qui fait du bien, alors que les restaurateurs ne savent toujours pas quand ils vont pouvoir rouvrir. Nicolas Rivoallan est traiteur depuis une dizaine d'années à Cosnes-et-Romain, près de Longwy (Meurthe-et-Moselle). Son entreprise, Code Cuisine, qui emploie une trentaine de salariés, a été frappée de plein fouet par la crise sanitaire : il a perdu 65% de son chiffre d'affaire dès le premier confinement, avec les annulations de mariages ou de séminaires. Mais il a trouvé la bonne formule pour se réinventer.

Léon & Marcel, c'est un abonnement de repas frais, livrés chaque semaine à la maison. Lancé en septembre dernier, le service a trouvé sa clientèle : des actifs de 35 à 50 ans qui n'ont pas le temps de cuisiner, des personnes âgées qui se font livrer de bons petits plats... Mais aussi des ultra-sportifs qui ont besoin d'un régime particulier : le basketteur Florent Piétrus, le rugbyman Grégory Alldritt, l'athlète Pascal Martinot Lagarde ou la handballeuse messine Nina Kanto ont déjà été séduits. 

"On vient de lancer aussi Léon & Marcel Equilibre, pour les personnes qui souhaitent faire attention à leur ligne et rééquilibrer leur alimentation : nous avons deux diététiciennes, dont ma femme, dans l'équipe", explique Nicolas Rivoallan.

Les produits, conditionnés sous atmosphère modifiée, peuvent se conserver jusqu'à sept jours après réception
Les produits, conditionnés sous atmosphère modifiée, peuvent se conserver jusqu'à sept jours après réception - ©Léon & Marcel

70% de la clientèle hors région Grand Est

Plus étonnant, la majorité de la clientèle ne se trouve pas en Lorraine : Nicolas Rivoallan livre en Bretagne, à Rouen, Clermont-Ferrand, Montpellier, en région parisienne. "Les repas sont placés sous atmosphère modifiée, sans conservateur ni améliorant. On a une qualité et une fraîcheur incomparables, et des repas qu'on peut conserver chez soi jusqu'à sept jours après la réception de la commande".

Les produits sont bio et 100% locaux : "On s'est aussi lancés dans cette aventure pour nos producteurs locaux de Lorraine et du Grand-Est, qui ont eu aussi été très impactés par cette crise. On ne les a pas abandonnés", assure Nicolas Rivoallan, qui a par ailleurs reçu récemment deux certifications louant son engagement pour le développement durable : "Nous avons notre propre potager d'entreprise, nous recyclons nos déchets, nous avons fait attention aux matériaux utilisés dans nos barquettes, qui sont recyclables".

"Léon & Marcel" : un hommage aux aînés

Au départ, Nicolas Rivoallan et son épouse voulaient ouvrir un restaurant, aux noms de  leurs grands-pères, Léon & Marcel. Le coronavirus en a décidé autrement... Mais le traiteur n'en a pas moins réussi son pari : "Nous avons réussi à conserver nos trente salariés. Bien sûr nous avons encore du chômage technique, mais à mesure que l'activité se développe, nous pouvons faire revenir nos salariés au travail. C'était aussi une partie importante de notre projet". 

Et si le succès se confirme, Nicolas Rivoallan pourrait doubler ses effectifs d'ici trois ans, et embaucher une trentaine de personnes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess