Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les 150 travailleurs handicapés sarthois d'Earta craignent pour leur emploi

-
Par , France Bleu Maine

Les 150 salariés sarthois d'Earta trient les journaux ou magazines invendus pour le compte de France Messagerie, ex-Presstalis. Depuis la restructuration du distributeur de presse, le mandat d'Earta n'a pas été renouvelé, ce qui laisse craindre une perte complète de son activité.

L'entrepôt d'Earta à Voivres-lès-le-Mans fait travailler une cinquantaine de salariés handicapés
L'entrepôt d'Earta à Voivres-lès-le-Mans fait travailler une cinquantaine de salariés handicapés © Radio France - Céline Autin

Les interrogations sont nombreuses dans les entrepôts sarthois d'Earta, au Mans et à Voivres-lès-le-Mans. L'établissement, qui emploie en majorité des travailleurs handicapés, trie les journaux et les magazines invendus de France Messagerie, ex-Presstalis. Sauf que depuis la restructuration du distributeur de presse, le mandat d'Earta n'a pas été renouvelé. Avec France Messagerie, Earta perdrait son plus gros client et une très grosse partie de son activité.

Les journaux continuent d'arriver sur le site Voivres-lès-le-Mans pour être triés, mais le cœur n'y est plus chez les salariés. "Un camion est arrivé, mais il est reparti immédiatement, explique Arnaud Cerisier, responsable de la production. On espère que ça ne sera pas le cas tout le temps. On n'est au courant de rien." Rien n'y fait : mails, coups de téléphone, France Messagerie est aux abonnés absents, et le mandat d'Earta s'est arrêté fin juin sans être renouvelé. 

Le tri des invendus continue à Voivres-lès-le-Mans, malgré les doutes et la menace sur l'emploi
Le tri des invendus continue à Voivres-lès-le-Mans, malgré les doutes et la menace sur l'emploi © Radio France - Céline Autin

Une situation très difficile à vivre au sein des équipes : "C'est du mépris, fulmine le gérant Didier Rio. Il y a une opacité organisée autour de tout ça, et on ne sait pas si dans 8 jours, 15 jours, on dira du jour au lendemain, 'c'est fini.'" Les salariés des sites sarthois ont déjà organisé une manifestation fin juin avant de reprendre le travail. 

En tant qu'entreprise adaptée, Earta emploie une majorité de travailleurs handicapés au sein de ses équipes. Des salariés formés et habitués au travail du tri, qui ont toujours répondu présent, y compris durant la période de confinement : "Ce sont de travailleurs au niveau, payés au SMIC, qui demandent le respect", assène Didier Rio. "On a réussi le pari, regrette Arnaud Cerisier. C'est navrant parce qu'on va nous l'enlever sans qu'il n'y ait eu de mauvaise gestion, ou de mauvaise prestation.

Didier Rio en appelle maintenant à l'Etat et à son pouvoir de contrôle : "France Messagerie a reçu 200 millions d'euros de l'Etat pour sa relance. On ne peut pas faire n'importe quoi avec cet argent." Il a sollicité la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) ainsi que le comité interministériel de restructuration industrielle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess