Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les 223 salariés du centre d'appels Conduent à Biot craignent pour leurs emplois

-
Par , France Bleu Azur

L'entreprise de téléconseil Conduent à Sophia Antipolis est menacée de fermeture. Depuis cet été et la rupture d'un contrat avec le géant Apple, les 223 salariés sont au chômage technique. Les négociations sur le plan de sauvegarde de l'emploi vont reprendre avec la direction.

 Les salariés de l'entreprise Conduent menacés de chômage à Bio
Les salariés de l'entreprise Conduent menacés de chômage à Bio © Maxppp - PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP

Biot, France

Les salariés du centre d'appels Conduent à Sophia-Antipolis s'inquiètent pour leur avenir. Depuis le 12 juillet ils sont au chômage technique, depuis qu'Apple Care, leur principal client, a rompu son contrat avec Conduent. Apple Care préfère migrer son centre d'appels à Agadir au Maroc, où la main d'oeuvre est moins coûteuse. 

Un plan social a été proposé aux salariés de Biot par la direction de Conduent mais il ne convient pas aux représentants du personnel. Une assemblée générale avait lieu lundi soir sur le site de Sophia, et les salariés ont obtenu la réouverture des négociations avec la direction. 

Des mesures "insuffisantes" proposées par la direction

La direction propose de reclasser 190 salariés de Biot au siège social en Drôme-Ardèche. "Mais la confiance est rompue" répondent les employés puisque le site a aussi pour client Apple. Comment savoir combien de temps le site sera viable ? 

Nicolas Ogeron, employé syndiqué CGT

Sylviane Colombani, déléguée du personnel CFDT, qualifie les mesures proposées par Conduent d'"insuffisantes" pour les salariés payés au SMIC qui risquent de se retrouver dans la précarité. "Nous demandons un congé de reclassement de huit mois, jusqu'à la rentrée de septembre et la possibilité de s'inscrire à des formations mais la direction n'en propose que six."

Sylviane Colombani

Les salariés ont reçu le soutien d'élus locaux : le député LR Eric Pauget, le maire d'Antibes et président de la CASA Jean Léonetti, celui du député Eric Ciotti, et de la maire de Biot Guilaine Debras qui recevra les salariés la semaine prochaine. 

La maire de Biot, Guilaine Debras

La préfecture des Alpes-Maritimes sera elle aussi attentive aux conditions du plan social. L'entreprise a ouvert en 2016 à Sophia-Antipolis et emploie 223 salariés en CDI. Selon les syndicats, les conditions du plan de sauvegarde pour l'emploi doivent être renégociées prochainement pour une présentation aux services de l'État avant le 15 novembre. Contactée, la direction de Conduent dont le siège social français se trouve à Guilherand Granges, n'a pas souhaité s'exprimer pour le moment. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu