Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les 318 emplois de l’aciérie Vallourec de Saint-Saulve sauvés : un accord avec Ascometal bientôt finalisé

jeudi 21 juillet 2016 à 17:47 Par Rafaela Biry-Vicente, France Bleu Nord

Après 15 longs mois d'angoisse sur leur avenir; les 318 salariés de l'aciérie Vallourec de Saint-Saulve (Nord) vont pouvoir partir en vacances l'esprit serein. Un accord doit être finalisé d'ici la fin de l'année avec Ascometal qui reprendrait la totalité des effectifs et 60% de l'activité.

L'acierie de Saint Saulve produira pour Vallourec et pour Ascométal 275 000 tonnes d'acier
L'acierie de Saint Saulve produira pour Vallourec et pour Ascométal 275 000 tonnes d'acier © Maxppp - DIDIER CRASNAULT

Saint-Saulve, France

"C'est un grand ouf de soulagement, un triple ouf même" explique Dominique Dufner, délégué CGT à l’aciérie Vallourec de Saint- Saulve dans le Nord. 15 mois qu'il attendait ce dénouement heureux. On apprend ce jeudi que les 318 salariés doivent être repris par Ascometal qui reprend 60% de l'activité pour ses sites de Fos-sur-Mer (près de Marseille) et de Leffrinckoucke à l'usine des Dunes. Des négociations exclusives sont en cours et doivent se terminer d'ici la fin de l'année.

Les salariés vivaient dans l'angoisse"

Ascometal, un partenaire majoritaire souvent cité depuis le début des négociations, mais des négociations qui ont été longues pour les salariés  selon les syndicats "ils viennent de désamorcer une bombe, car c'était un volcan l’aciérie" explique Dominique Dufner. "Il était vraiment temps, confirme Bruno Kopzinski, le porte parole de l'intersyndicale, car les salariés vivaient dans l'angoisse, avec des projets bloqués, des crédits repoussés par les banques, c'est donc une très bonne nouvelle à l'annonce des congés."

le reportage de Rafaela Biry-Vicente

275 000 tonnes de prévision de production

Pour Philippe Carlier le directeur Europe du groupe de tubes sans soudure, il fallait prendre le temps pour négocier un accord qui assurait la pérennité du site, c'est aujourd'hui le cas pour au moins six ans grâce aux 275 000 tonnes de prévision de production entre les deux entreprises.

Le projet industriel Vallourec/Ascometal garantit 6 ans au minimum d'activité assure Philippe Carlier, directeur europe de Vallourec

Le projet industriel prévoit aussi des investissements sur l'ensemble de la filière acier, de la production à la finition, explique Philippe Carlier. Cela concerne donc les sites de Saint- Saulve, mais aussi les usines d'Ascometal à Fos-sr-Mer et à Leffrinckoucke, de quoi renforcer la compétitivité et donc préserver les emplois.

La région a d'ailleurs accepté d'avancer 14 millions d'euros dans ce projet en échange de garantie sur l'emploi.