Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les Ateliers de construction du Centre à la recherche de trésorerie... jusqu'à Bercy

jeudi 17 janvier 2019 à 17:49 Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

Après une période difficile, où la survie des Ateliers de Construction du Centre (ACC) était en jeu, les commandes nécessaires à leur sauvetage sont là mais l'entreprise manque de liquidité. La CGT a demandé un coup de pouce pour passer ce cap.

L'entrée du site des ACC
L'entrée du site des ACC © Radio France - Emmanuel Moreau

Clermont-Ferrand, France

Il y a du travail pour quatre ans et pratiquement 100 millions d'€uros de commande. Les ACC ont entamé la rénovation des 130 rames de la ligne 7 du métro parisien ; la première rame rénovée dans les ateliers clermontois vient d'ailleurs d'être remise en circulation au mois de décembre. La région Auvergne - Rhône-Alpes leur a également confié la rénovation de 16 rames de TER. Avec quelques autres marchés, l'avenir de l'entreprise est assuré.

Mais c'est le court terme qui est compliqué. Les banques ne veulent pas prêter les 2 millions qui permettraient de faire face aux dépenses urgentes. La CGT est donc allée ce matin frapper à la porte du ministère de l'Economie et des Finances, à Bercy. Une délégation a rencontré le monsieur industrie du gouvernement, Jean-Pierre Floris, délégué interministériel aux restructurations d'entreprises, sans grande avancée. 

Les 100 ans des ACC en juin prochain

Si l'Etat surveille de près la situation, avec la volonté de préserver les emplois, si les principaux clients des ACC sont des entreprises publiques (RATP, SNCF), "il n'y a rien de concret, on grappille du temps mais on n'avance pas" selon Anthony Vedeau, le délégué CGT de l'entreprise. Le syndicat en appelle donc à la responsabilité morale du gouvernement.

Pas forcément de quoi rassurer les 265 salariés, lassés par plusieurs années d'incertitude et par un projet de déménagement qui est au point mort. Malgré tout, les ACC devraient fêter leurs 100 ans en juin prochain.