Économie – Social

Les actionnaires à la manoeuvre pour éviter la liquidation de la Miroiterie landaise

Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne vendredi 7 octobre 2016 à 20:29

Le tribunal de commerce de Mont de Marsan tranchera l'avenir de la Miroiterie landaise le 28 octobre
Le tribunal de commerce de Mont de Marsan tranchera l'avenir de la Miroiterie landaise le 28 octobre © Radio France - Frédéric Denis

Les actionnaires de la Miroiterie landaise ont réuni les 400 000 promis en mars pour commencer à éponger sa dette. L'argent sera débloqué quand le pdg actuel de l'entreprise partira. C'est l'un d'eux, l'entrepreneur Landais Jean-Pierre Bastiat, qui l'assure ce soir à France Bleu Gascogne.

L'entreprise fabrique fenêtres, baies vitrées, volets ou encore vérandas depuis 48 ans. Le spectre de la liquidation judiciaire plane à nouveau sur la Miroiterie landaise et sur ses 117 salariés.

Certaines conditions du plan de continuation présenté en mars par le pdg de l'entreprise ne sont pas respectées. Constat dressé ce vendredi par le tribunal de commerce de Mont de Marsan.

Le pdg de la Miroiterie Serge Delwasse, s'était engagé à apporter 400 000€ grâce à plusieurs investisseurs, notamment landais.

Cette somme n'est toujours pas arrivée. Elle devait servir à commencer à apurer la dette de la Miroiterie, soit près de 6 millions d'euros il y a 6 mois.

Le tribunal de commerce tranchera l'avenir de la Miroiterie le 28 octobre. En attendant, les actionnaires tentent d'éviter le scénario du pire.

Le pdg de la Miroiterie sur le départ ?

Selon nos informations, le pdg de la Miroiterie serait sur le départ. Serge Delwasse s'en défend. Il nous a simplement répondu par téléphone "C'est n'importe quoi. Pourquoi voudriez-vous que je fasse cela ?"

Serge Delwasse serait sur le départ car il n'a plus la confiance des actionnaires de la Miroiterie nous assure Jean-Pierre Bastiat. L'ancien rugbyman dacquois fait partie de ces entrepreneurs landais qui ont accepté de verser entre 10 000€ et 50 000€ pour redresser l'entreprise.

Jean Pierre Bastiat explique que "les actionnaires n'apprécient pas le management de Serge Delwasse", que l'intéressé l'aurait compris et accepté.

Jean Pierre Bastiat assure aussi que les 400 000€ promis pour redresser la Miroiterie ont bien été versés sur un compte au Crédit Agricole. Cette somme servira bien à augmenter le capital de l'entreprise. Elle sera débloquée quand le pdg actuel sera parti, peut-être la semaine prochaine.

Les actionnaires devront aussi racheter les actions de Serge Delwasse dans la Miroiterie, nommer une nouvelle direction, le tribunal de commerce de Mont de Marsan devra aussi valider tous ces changements. Une nouvelle audience est prévue devant la juridiction montoise le 28 octobre.

Partager sur :