Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les agences d'intérim retrouvent des couleurs en Limousin

-
Par , France Bleu Limousin

Après une baisse historique de l'emploi intérimaire au début de la crise les demandes des entreprises sont reparties à la hausse partout en France y compris en Limousin. La situation est même aujourd'hui revenue à la quasi normale.

Le marché sur la région Auvergne-Limousin est aux alentours de moins 10 % par rapport à l'année dernière" estime le directeur régional de Randstad.
Le marché sur la région Auvergne-Limousin est aux alentours de moins 10 % par rapport à l'année dernière" estime le directeur régional de Randstad. © Radio France - Philippe Graziani

Les agences d'intérim avaient particulièrement souffert du confinement avec l'arrêt brutal des recrutements dans les entreprises. Mais les choses se sont somme toute bien rétablies depuis. "On voit depuis le déconfinement un redémarrage du marché, explique Julien Cheyrou, directeur régional Auvergne-Limousin de Randstad. Il est aujourd'hui à peu près sur la région Auvergne-Limousin de moins 10 % par rapport à l'année dernière". Une tendance d'un retour presque à la normale qui se confirme un peu partout dans la région. A Égletons, en Corrèze, par exemple, Patricia Courtois, responsable de l'agence Samsic, estime que la crise lui fait perdre "un mois de chiffre d'affaires sur l'année". 

Restauration et industrie en berne

Cette reprise des recrutements d'intérimaires par les entreprises ne concerne toutefois pas tous les secteurs d'activité. Où l'on retrouve ceux qui sont particulièrement touchés par la crise. La restauration par exemple affiche une baisse d'emploi intérimaire de plus de 80 % sur un an en Haute-Vienne selon la Direccte Nouvelle-Aquitaine, de près de 42 % en Corrèze. Dans la métallurgie (secteur qui comprend notamment l'aéronautique) la baisse est de près de 62 % en Haute-Vienne, et plus de 82 % en Corrèze. Les autres secteurs qui ont diminué leur recours à l'intérim sont les industries du bois, la plasturgie ou encore la fabrication de matériels de transport. Mais un autre élément rassure peu les agences d'intérim pour l'avenir. "On sent beaucoup de prudence de la part de nos clients, beaucoup d'attentisme, et des contrats plus courts pour nos intérimaires" explique Juliette Dexet directrice de l'agence ACTO de Limoges.

Des métiers en tension identiques

Malgré tout, les agences d'intérim parviennent à trouver des missions à la plupart de leurs intérimaires, mais certains secteurs peinent à trouver les leurs. "On est toujours cruellement en manque de personnels sur certains postes" indique Hélène Guillemin, responsable de l'agence R.A.S. de Limoges. "Les métiers en tension l'étaient hier et le sont encore aujourd'hui. Ça n'a rien à voir avec la crise sanitaire" précise Juliette Dexet. Ces métiers qui peinent à recruter des intérimaires sont surtout dans le BTP, les transports et l'industrie, "tous les métiers qui ont un minimum de qualifications" précise Julien Cheyrou. Et ces métiers ne peuvent compter sur un afflux de nouveaux intérimaires car leur nombre n'a pas augmenté, voire il est en baisse légère note Patricia Courtois à Égletons. "On pensait qu'il y aurait plus de gens sur le carreau, mais non, on a un petit moins d'inscriptions qu'avant".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess