Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les agents de l'ONF refusent une gestion purement économique de la forêt.

-
Par , France Bleu Auxerre

Les syndicats des salariés de L’ONF appellent à manifester à Épinal le 7 juin en marge du congrès national des communes forestières. L'intersyndical estime que l’office national des forêts en difficulté financière, n'obéit plus qu'à une logique de rentabilité.

45 personnes travaillent pour l’ONF dans l'Yonne et gèrent un peu moins de 50 000 hectares de forêts publiques.
45 personnes travaillent pour l’ONF dans l'Yonne et gèrent un peu moins de 50 000 hectares de forêts publiques. © Radio France - Thierry Boulant

L’ONF est dans le rouge. L’office national des forêts accusait en 2018 un déficit de plusieurs millions d’euros. L'établissement public à caractère industriel et commercial est accusé par l'intersyndical de vouloir gonfler ses revenus en coupant plus de bois que de raison.

Arnaud Kowalski garde forestier dans l'Yonne, membre du SNUPFEN-Solidaires, le syndicat majoritaire à L'ONF, estime par exemple que le développement de la filière Bois-énergie (pour le bois de chauffage) est dangereuse pour la biodiversité : « Une forêt riche, c’est une forêt dans laquelle on n’enlève jamais la totalité de son bois », explique-t-il « or pour la récolte de bois-énergie, on enlève la totalité du bois, ce qui appauvrit le sol. La solution c’est donc de remettre des engrais, comme on a fait pour l’agriculture, et selon moi, c’est une grossière erreur : N’oublions pas que les forêts jouent aussi le rôle de Buvard et de filtre pour l’eau. »

en Vingt ans, les effectifs des gardes forestiers dans le secteur Auxerre/Puisaye (Yonne) sont passés de 15 à 7 - Radio France
en Vingt ans, les effectifs des gardes forestiers dans le secteur Auxerre/Puisaye (Yonne) sont passés de 15 à 7 © Radio France - Thierry Boulant

Les gardes forestiers divisés par deux en 10 ans

Les syndicats dénoncent aussi la dégradation des conditions de travail, la baisse constante des effectifs depuis 20 ans et le recours à des contractuels. Dans le secteur Auxerre/Puisaye Forterre, le nombre de gardes forestiers a été divisé par deux depuis la fin des années quatre-vingt-dix. On remplace de plus en plus les fonctionnaires par des contractuels dont le statut ne permet pas d’exercer pleinement le rôle de garde Forestier.

_On crée un système qui ne peut plus protéger la forêt. (_Christophe Mouy, Membre du  SNUPFEN)

« Un fonctionnaire est assermenté », argumente  Christophe Mouy,  Responsable de secteur Auxerre/Puisaye- Forterre  à L’ONF Membre du  SNUPFEN « si il constate une infraction, de motard, de quad ou de chasseurs qui font n’importe quoi, il ne peut pas les verbaliser. Autrement dit, on met en place un système qui ne peut plus protéger la forêt". 

La fin de l'indépendance?

Ces contractuels risquent aussi d’être moins indépendant de par la précarité de leur statut quand il s’agira d’évaluer la part raisonnable du bois à couper en forêt, d’où l’inquiétude des gardes forestiers, car tout ce qui est fait en bien ou en mal aura encore une incidence sur la forêt dans vingt ou trente ans