Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Strasbourg : les agents de vidéo-surveillance en grève la nuit de la Saint-Sylvestre

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass
Strasbourg, France

Les 21 agents de la vidéo-surveillance de l'Eurometropole de Strasbourg ont déposé un préavis de grève pour la nuit de la Saint-Sylvestre. Leurs salaires n'ont pas bougé depuis 10 ans alors que le nombre de caméras a été pratiquement multiplié par trois.

L'une des 400 caméras qui surveillent l'Eurometropole
L'une des 400 caméras qui surveillent l'Eurometropole © AFP - Frédérick Florin

Le service de vidéo-surveillance de l'Eurométropole de Strasbourg annonce une grève pour la nuit de la Saint-Sylvestre. C'est une soirée souvent très chargée pour les agents qui scrutent les 400 caméras de l'Eurométropole

150 caméras à surveiller en 2009 dans l'agglomération de Strasbourg, 400 en 2017

Les 21 agents réclament surtout une revalorisation de leur prime spéciale qui n'a pas bougé depuis plus de dix ans. Elle remonte au moment du sommet de l'OTAN organisé en 2009 à Strasbourg. Les agents du service de vidéo-surveillance avaient réussi à négocier une prime de 46 euros. Depuis, plus rien, malgré l'état d'urgence, la menace terroriste et leur mission qui a évolué. En 2009, 150 caméras surveillaient les bâtiments et endroit sensibles de la communauté urbaine de Strasbourg aujourd'hui il y a en a 400. 

En tant qu'opérateur on nous demande de nous adapté, mais sans rien en retour en fait", témoigne anonymement l'un des agents.

Le 20 décembre, une réunion a eu lieu entre la direction générale de l'Eurométropole et les représentants des agents. Cette réunion n'a pas abouti. Les agents ont donc maintenu leur préavis pour la nuit de la Saint-Sylvestre. Si la grève devait avoir lieu, la direction pourrait procéder à la réquisition de personnels.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess