Économie – Social

Les agents des collèges de Seine-Saint-Denis manifestent pour obtenir des postes

Par Rémi Brancato, France Bleu Paris Région lundi 20 mars 2017 à 18:11

Le rassemblement des agents grévistes, ce lundi, à Bobigny
Le rassemblement des agents grévistes, ce lundi, à Bobigny © Radio France - Rémi Brancato

Saleté, risques pour l'hygiène dans les cantines : les agents d'entretien des collèges du 93 disent ne plus pouvoir assurer leur mission, faute de postes. Une centaine d'entre eux, en grève pour deux jours, étaient rassemblés ce lundi devant le conseil départemental à Bobigny.

Pour la centaine de manifestants rassemblés devant le conseil départemental de Seine-Saint-Denis, la situation dans les collèges du 93 est catastrophique, avec "des pièces qui ne sont pas nettoyées, des sols qui ne sont pas décapés et une crasse qui s’incruste" selon Carine, agent d'entretien dans un collège de Montfermeil. Elle assure que trois agents sont absents dans son collège pour longue maladie et ils ne seront pas remplacés.

Des "toilettes pas nettoyées"

Les syndicats Force Ouvrière (FO) et Sud Education réclament des remplacements et des agents supplémentaires dans les collèges. "On demande des postes pour que les élèves puissent être reçus dans de bonnes conditions" explique Bruno Jolivet de Sud Education.

"Un problème d'hygiène" dénonce Bruno Jolivet du syndicat Sud Education

"Mes deux garçons ne veulent pas aller aux toilettes parce que les toilettes ne sont pas nettoyées" renchérit Touria, représentante des parents d'élève d'un collège de Saint-Denis, venue soutenir les grévistes. "On a de plus en plus de boulot, des équipes de plus en plus fatiguées (...) il y a de nouveaux collèges qui sont construits par contre sur les collèges qui existent de déjà, aucun moyen n'est mis" estime Toshiro Puech, agent au collège Henri Barbusse et membre de FO.

Un "nombre de postes suffisant" pour le conseil départemental

D'ici 3 ans, une vingtaine de collèges doivent être inaugurés en Seine-Saint-Denis. FO demande 165 créations de postes aujourd'hui pour les collèges du département. Impensable répond Emmanuel Constant, vice président du département en charge de l'éducation. "Le nombre de poste est suffisant" dit-il ajoutant que le problème c'est un "absentéisme important" qui s'élève à 18% des près de 1400 agents.

"Un problème d'absentéisme important" pour Emmanuel Constant, vice président du conseil départemental

"Nous ne pouvons pas pourvoir à la totalité des remplacements" ajoute-t-il, estimant qu'une organisation en sous effectif est possible. Selon lui des "groupes de travail" sur ce sujet ont été mis en place avec plusieurs syndicats d'agents mais FO refuse d'y participer.

Des agents grévistes se sont rassemblés devant le conseil départemental ce lundi matin.

Selon les syndicats, le service a été suspendu ce lundi dans une cinquantaine de cantines de collège, moitié moins selon les chiffres du département.