Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Grève prolongée pour les agents des impôts de Vierzon

mardi 19 janvier 2016 à 18:46 Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry

Plusieurs syndicats appellent à la grève au centre des Finances publiques de Vierzon. Ils dénoncent une dégradation des conditions de travail des agents.

Les grévistes dénoncent un manque d'effectif
Les grévistes dénoncent un manque d'effectif © Maxppp - FRANCOIS DESTOC

Le mouvement de gréve lancé par l'intersyndicale Solidaires-CGT-FO a été particulièrement suivi au centre des impôts de Vierzon. Selon les syndicats, plus de 8 agents sur 10 en moyenne sont_ _en grève. Ils dénoncent le non remplacement de plusieurs agents partis en retraite. Les grévistes ont voté ce mercredi la poursuite du mouvement au moins jusqu'à vendredi. Une délégation a été reçue par le président de la communauté de communes Vierzon-Sologne-Berry.

"En un an et demi, dans le service des impôts des entreprises, ce sont dix agents qui n'ont pas été remplacés. Le service tourne au ralenti. Les employés n'ont plus le temps de répondre au téléphone ni aux questions envoyées via internet. Les usagers sont donc obligés de se déplacer au guichet et ils sont souvent énervés" explique Franck Jansonnie, secrétaire départemental FO aux Finances publiques du Cher. 

Selon FO, ce serait ainsi 100 à 200 personnes qui se déplaceraient chaque jour au guichet à Vierzon. 

"Nous ne demandons pas un transfert de mission, ni même une journée de fermeture supplémentaire pour traiter les dossiers. Mais nous voulons plus d'effectifs, au moins six embauches, pour garantir notre mission de service public" insiste Franck Jansonnie.

Une nouvelle assemblée générale aura lieu ce mercredi pour déterminer la suite à donner au mouvement. 

Contactée, la Direction Générale des Finances publiques du Cher n'a pas souhaité s'exprimer.