Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Je ne suis pas bien au travail" : les agents des routes de la Sarthe manifestent

-
Par , France Bleu Maine

Jeudi 25 février, les agents des routes de la Sarthe ont manifesté devant les grilles de l'Hôtel du département. Ils dénoncent la baisse des moyens et des effectifs qui menacent leur conditions de travail.

Les agents des routes du département ont manifesté ce jeudi 25 février pour dénoncer leurs conditions de travail devant le Conseil départemental.
Les agents des routes du département ont manifesté ce jeudi 25 février pour dénoncer leurs conditions de travail devant le Conseil départemental. © Radio France - Léa Giraudeau

"Je suis pas bien au travail." C'est le cri du cœur de Bruno, agent des routes en Sarthe depuis 20 ans. Avec une trentaine de ses collègues, il manifeste devant le Conseil départemental contre la réduction des moyens et des effectifs dans leur service. Une baisse qui menace selon lui leurs conditions de travail.

"Des atteintes au droit du travail"

Laurent Girault, représentant syndical SNPTRI-CGT, évoque des atteintes au droit du travail. Le plan de viabilité hivernale - qui permet de prévenir la neige et le verglas - n'a pas pu être respecté début février, dit-il. En cause, le recours à des contrats vacataires, ces embauches de courte durée qui ne permettent pas de former correctement les agents, explique le syndicaliste. "On a des chauffeurs qui ont conduit de 20h à 8h sans pause". Ils n'ont pas pu être remplacés car les vacataires présents n'avaient pas de permis de conduire ni d'habilitation pour les saleuses.

Les agents dénoncent également des primes "insignifiantes" et un manque de reconnaissance. En guise de symbole, ils ont accroché leurs tenues aux grilles du Conseil départemental. Des tenues dont ils demandent la prise en charge du nettoyage.

Rendez-vous en mars

Les représentants syndicaux ont été reçus ce jeudi 25 février par Olivier Dubosc, directeur général des services du Département de la Sarthe, et Eric Duval, directeur adjoint en charge des infrastructures. Pendant deux heures, ils ont échangé sur les revendications des agents. Concernant les manques d'effectifs, le Département plaide la difficulté de recrutement. Une réunion de travail a été fixée au 18 mars prochain. Les questions salariales seront abordées dans le cadre de la négociation du RIFSEEP, le nouveau régime indemnitaire de la fonction publique territoriale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess