Économie – Social

Les agriculteurs bretons fiers de leur périple parisien mais déçus par leurs leaders syndicaux

Par Jean Saint-Marc et Anne Tréguer, France Bleu Breizh Izel samedi 5 septembre 2015 à 7:23

Les agriculteurs bretons sont fiers de leur périple mais déçus des résultats
Les agriculteurs bretons sont fiers de leur périple mais déçus des résultats © Anne Tréguer / Radio France

Plus de 200 tracteurs et 500 personnes ont accueilli en héros les jeunes agriculteurs vendredi soir sur le Pont de Morlaix (Finistère). Les agriculteurs sont revenus fiers de leur action mais dépités par son résultat. Ils sont prêts à recommencer.

22 heures 15, les premiers tracteurs arrivent sur le Pont de Morlaix sur la RN 12. Les gendarmes sur ordre des autorités avaient interdit la 4 voie dans les 2 sens pendant des dizaines de kilomètres dès 19 heures. En début de soirée, un comité d'accueil imposant a commencé à se mettre en place sur le pont : des tracteurs venus de tout le Léon se sont rangés les uns après les autres, des agriculteurs, des familles, des amis mais aussi de nombreux habitants voulaient à tout prix être là pour accueillir ceux qu'ils considèrent comme de véritables héros.

Pour eux, parcourir plus de 1 400 kilomètres aller/retour sur un tracteur à 35 km/h de moyenne pour aller sur Paris était un vrai défi. Le pari avait été lancé par des jeunes agriculteurs le 23 juillet dernier lors d'un barrage sur le pont de Morlaix. Défi relevé, pari gagné puisque les finistériens ont réussi à convaincre leurs collègues des autres régions françaises de converger place de la Nation à Paris.

Jeudi ils étaient plus de 1 500 dans les rues de la capitale. 

Un comité d'accueil attendait les agriculteurs sur le pont de Morlaix - Radio France
Un comité d'accueil attendait les agriculteurs sur le pont de Morlaix © Radio France

Beaucoup de fierté, d'émotion dans le regard de ceux qui n'ont pas quitté leur tracteur depuis mardi dernier mais aussi beaucoup d'amertume. Amertume contre le gouvernement qui, disent-ils, "ne les comprend pas" mais surtout ils se sentent trahis par leur représentant syndical, Xavier Beulin , président de la FNSEA.

"Xavier Beulin est coupé du monde agricole, des vrais agriculteurs"

Pour les bretons, Xavier Beulin n'est plus légitme : "il est trop loin de la base et de nos préoccupations du quotidien. Il est coupé du monde agricole, des vrais agriculteurs qui tous les jours doivent traire leurs vaches matin et soir. Il ne nous représente plus et beaucoup ont décidé de rendre leur carte du syndicat ! " nous explique une agricultrice excédée et découragée. 

Les jeunes agriculteurs bretons promettent d'autres actions

Pour Sébastien Louzaouen, président des Jeunes Agriculteurs du Finistère la déception est aussi grande : "mais il ne faut pas se laisser abattre, ce n'est pas dans notre caractère et notre tempérament de breton. On va mettre notre mouchoir sur ce qui s'est passé jeudi. On va dormir et réfléchir dès la semaine à d'autres actions. De toutes façons, nous irons jusqu'au bout, on n'a plus rien à perdre !"