Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Les aides-soignants à l’honneur ce mardi à Toulon pour enrayer la crise des vocations

-
Par , France Bleu Provence

Valoriser le métier d’aide-soignant pour enrayer la crise des vocations, c’est l’objectif de la première journée des aides-soignants organisée ce mardi à Toulon par l’Institut de formation des professions de santé du Var. Le nombre de candidats à l'IFPVPS de La Garde est en forte baisse.

Samia Rugani et Céline Conti suivent une formation de 10 mois à l'IFPVPS de La Garde pour devenir aides-soignantes
Samia Rugani et Céline Conti suivent une formation de 10 mois à l'IFPVPS de La Garde pour devenir aides-soignantes © Radio France - Sophie Glotin

Toulon, France

L’Institut des formation public varois des professions de santé organise pour la première fois la "journée méditerranéenne des aides-soignants". Avec au programme, des conférences, des débats et même une pièce de théâtre de 9h à 18h au Palais Neptune de Toulon. L’IFPVPS veut, grâce à cette journée, valoriser le métier d’aide-soignant et susciter de nouvelles vocations car le métier est en crise.

Le nombre d’élèves en chute libre

Le métier d’aide-soignant n’attire plus. Le nombre d’élèves dans les centres de formation est en chute libre. "En 2013, il y avait 105.000 élèves aides-soignants en France. Aujourd’hui, ils ne sont que 80.000" explique Josy Chambon, directeur de l’IFPVPS, basé à La Garde. "Le nombre de candidats a baissé de 30% dans notre centre de formation. Mais ça peut être pire ailleurs avec des baisses de 50% parfois" poursuit la responsable.

Vers une pénurie d'aides-soignants ? 

Avec moins de candidats dans les centres de formation, la pénurie d’aides-soignants menace le système de santé français selon Angélique Sabatier, une des formatrices de l’Institut : "Sans aide-soignant, aucune structure de santé ne peut fonctionner aujourd’hui. À l’heure actuelle, certains services n’arrivent pas à recruter d’aides-soignants diplômés. D’ici cinq ans, certains EHPAD ne pourront plus remplacer leur personnel."

Proposition de CDI avant la fin des études

Conséquence : les 1.300 élèves qui suivent la formation d’aide-soignant à l’IFPVS (une formation de 10 mois financée par la Région) ne devraient pas rencontrer de difficultés pour trouver un emploi. "Ici à l’Institut, nous sommes sans cesse sollicités par des hôpitaux ou des EHPAD qui ont des postes à pourvoir. 100% des élèves trouvent d’ailleurs un CDI après avoir décroché leur diplôme" détaille la responsable Josy Chambon. Certains étudiants reçoivent même des propositions d’embauche en CDI dès leur premier stage d’observation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu