Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ardennes : des salariés licenciés condamnés à rendre une partie des indemnités 9 ans après

jeudi 20 juillet 2017 à 18:31 - Mis à jour le jeudi 20 juillet 2017 à 19:15 Par Sylvie Bassal, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Neuf ans après la fermeture de leur usine, les anciens salariés d'Ardennes Forge vont devoir rembourser le trop perçu des indemnités de licenciement. Entre 6.000 et 24.000 euros selon les cas.

Ardennes Forge
Ardennes Forge © Maxppp - Maxppp -PHOTOPQR/ L'UNION DE REIMS

Nouzonville, France

C'est la fin d'un long combat judiciaire, les anciens salariés d'Ardennes Forge à Nouzonville (Ardennes) vont devoir rendre une partie des indemnités reçues en 2010. La cour de cassation vient de rendre sa décision ce jeudi. Les 47 ex-salariés ont vu leurs indemnités revues à la baisse et devront rendre de l'argent. Entre 6.000 et 24.000 euros selon les cas pour un total de 470 000 euros. Les indemnités ont été diminuées car le travail dissimulé pour lequel les anciens dirigeants ont été condamnés n' a pas été pris en compte. L'arrêt de la cour d'appel de Reims a été confirmé. Il n' y aura pas de nouveau procès.

Désespérés"

Un coup dur pour les ex salariés qui avaient sonné à toutes les portes pour éviter le pire. Beaucoup ont déjà dépensé cet argent et restent dans une situation de précarité qui va les empêcher de rembourser les sommes demandées. Sur France Bleu Champagne-Ardenne, l'un des anciens salariés demande une grâce. Un peu d'humanité pour des familles qui vont être dans l' incapacité de rembourser. "J'en connais une paire qui sont désespérés " à réagi Rémi Petitjean, ancien salarié d' Ardennes Forge.