Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Les assistantes maternelles mayennaises obligées de s'adapter au rythme de travail varié des parents

Par

Depuis 30 ans, les Relais d'Assistantes Maternelles font le lien entre parents et professionnelles de la petite enfance. Récemment, elles doivent s'adapter aux rythmes de travail de plus en plus variés des parents en Mayenne

Le Réseau Assistantes Maternelles fête ses 30 ans en Mayenne
Le Réseau Assistantes Maternelles fête ses 30 ans en Mayenne © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Que ce soit sur le nombre de crèches, de lieux d'accueil ou d'assistantes maternelles, trouver un mode de garde pour son enfant en Mayenne est plutôt aisé. "Le département est plutôt bien loti", explique Sylvie Goulet, directrice de la petite enfance à Laval. Depuis 30 ans, le Réseau Assistantes Maternelles (RAM) met en lien les parents et les professionnels. Dernièrement, leurs rythmes de vie plus variés a des répercussions sur celui des nounous. 

Publicité
Logo France Bleu

De la place pour tous à Laval

A Laval, sept lieux d'accueil municipaux sont dédiés aux enfants. "On y accueille en moyenne 800 familles par an, indique Sylvie Goulet. Les crèches sont plutôt concentrées sur Laval et son agglomération". Une cinquantaine d'assistantes maternelles prennent aussi en charge les tout petits. 

"On est vraiment très, très nombreuses à Laval, sans compter les activités proposés dans les RAM, lance Nathalie Ruaud, assistante maternelle dans la ville. C'est beaucoup plus facile pour les parents de trouver un mode d'accueil à Laval que dans d'autres départements".

Même en zone rurale, "les parents ont toujours une possibilité de garde__, il n'y a pas de pénurie d'accueil dans le département", assure Sylvie Goulet. 200 assistantes maternelles travaillent hors de Laval. "Il y en a toujours de disponibles, même là où il n'y a pas de lieu d'accueil collectif", précise Lucie Barrier, responsable du RAM L'Huisserie.

Un travail qui se complique pour les assistantes maternelles

Dans tout le département, les assistantes maternelles doivent s'adapter aux rythmes de travail de plus en plus variés des familles dont elles gardent les enfants. "On constate ça depuis trois ou quatre ans, indique Sylvie Goulet, directrice de la petite enfance à Laval. On a de plus en plus de parents qui ont besoin d'une garde d'enfants le temps de midi par exemple".

La garde d'enfants du lundi au vendredi, entre 8h et 18h, c'est moins fréquent. On a plus de demandes avec des horaires atypiques.  

"Ça peut arriver d'avoir des accueils occasionnels d'enfants dont les parents travaillent en intérim ou qui ont besoin de nous tard le soir, explique Sylvie Ribault, assistante maternelle à Nuillé-sur-Vicoin. Ça nous fait des amplitudes horaires très larges__"

D'autant que ça amène plus d'incertitude à moyen et long terme : "quand des enfants dont on avait la charge sont scolarisés, on a pas forcément de suite un autre accueil. On peut se retrouver avec des périodes de chômage". "Avec les parents en intérim, les assistantes maternelles sont de plus en plus confrontées à des contrats de quelques mois__, renouvelés ou pas, reconnait Sylvie Goulet. Ça fait partie du jeu actuellement".

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu