Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché après la disparition d'un enfant de 8 ans dans les Côtes-d'Armor

Les associations caritatives d'Indre-et-Loire s'attendent à une rentrée sociale compliquée

-
Par , France Bleu Touraine

Après la crise sanitaire, la crise économique, les associations qui font de l'aide alimentaire en Indre-et-Loire s'accordent toutes sur un point, le nombre de demandes à la rentrée de septembre devrait nettement augmenter. Aux restos du coeur, on parle de 15 à 20% d'inscriptions en plus.

L'entrepôt de la banque alimentaire à Tours
L'entrepôt de la banque alimentaire à Tours © Radio France - Boris Compain

La crise économique devrait faire des dégâts en France à la rentrée de septembre. En raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19, de nombreuses personnes vont se retrouver sans emploi, de nombreuses familles vont donc être dans la précarité sans pouvoir se nourrir correctement et les associations qui oeuvrent dans l'aide alimentaire s'attendent à être sollicitées. Aux restos du coeur en Indre-et-Loire c'est 15 à 20% d'inscriptions en plus explique Michel Flamé le président de l'association : "On se prépare à accueillir les bénéficiaires du mieux possible, plutôt que les gens fassent la queue dehors, on essaye de travailler sur des cheminements pour que les personnes viennent à des horaires espacés d'1/4 d'heure par exemple pour éviter les files d'attente".

Ouvrir de nouveaux centres de distribution

L'association dit travailler actuellement avec la ville de Tours et celle de Saint-Pierre-des-Corps pour avoir de nouveau lieux de distribution alimentaire plus adaptés dans le but d'éviter l'afflux de monde en un même endroit. à Tours, Michel Flamé aimerait voir un local ouvrir dans le quartier des Fontaines, celui de Maryse-Bastié ainsi que sur la commune de La Riche, l'idée est que ces centres ouvrent le samedi matin d'ici au mois de novembre pour le début de la campagne d'hiver des restos du coeur.

Nous sommes prêts, nous avons les stocks nécessaires 

A la banque alimentaire de Touraine qui distribue à de nombreuses associations telle que la Croix Rouge ou les centres communaux d'action sociale (CCAS) il y a du stock explique Blandine Versavel la vice présidente en Indre-et-Loire, près de 110 tonnes de produits longue conservation : "Malgré tout ce que l'on a donné pendant le confinement, on est confiant et _on va pouvoir répondre à la demande_, nous avons en stock, huile, farine, plats cuisinés, légumes en conserve etc...nous sommes prêts à faire face si besoin cet automne".

Rien qu'aux restos du coeur Michel Flamé pense que cet hiver 40 à 45 000 repas seront distribués chaque semaine en Indre-et-Loire contre 30 000 aujourd'hui.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess