Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Les avocats mayennais en grève changent de bâtonnier : "on lutte contre des attaques faîtes à la profession"

-
Par , France Bleu Mayenne

Les avocats mayennais étaient en grève ce jeudi pour protester contre la réforme des retraites. Un combat entamé par le bâtonnier en exercice, maître Éric Cesbron, que va poursuivre son successeur le 1er janvier, maître Nicolas Dirickx.

Maître Nicolas Dirickx, bâtonnier élu, et maître Éric Cesbron, bâtonnier du barreau de Laval en exercice.
Maître Nicolas Dirickx, bâtonnier élu, et maître Éric Cesbron, bâtonnier du barreau de Laval en exercice. © Radio France - Charlotte Coutard

Département Mayenne, France

Les avocats du barreau de Laval étaient aussi en grève ce jeudi pour protester contre la réforme des retraites. C'était journée justice morte au tribunal de Laval. À cause de la réforme, les avocats estiment que leurs pensions de retraite vont baisser, et que leurs cotisations vont augmenter, doubler.

Ils se sont réunis ce jeudi soir à Laval, non pas pour manifester, mais pour une occasion plus festive, la cérémonie de passation de bâtonnat. Les avocats changent de représentant, de porte-parole. 

Sur le plan social, ça a été très difficile - Maître Éric Cesbron

Le bâtonnier depuis deux ans était maître Éric Cesbron, il se bat contre la réforme des retraites, il s'est battu aussi contre la réforme de la justice, combat perdu car la réforme va entrer en vigueur le 1er janvier. Être avocat et être bâtonnier désormais, c'est donc aussi mener des combats sociaux.

"Ça fait deux ans qu'on lutte régulièrement contre des attaques qui sont faîtes contre la profession, on sait qu'il y en aura d'autres, l'avocat en entreprise, la réforme de l'aide juridictionnelle, la réforme des retraites qui n'est toujours pas terminée. Sur le plan social, ça a été très difficile, et ce n'est pas terminé. Je n'étais pas forcement préparé puisque les réformes sont arrivées assez brutalement au mois de mars 2018, au bout de trois mois de bâtonnat il a fallu commencer à mobiliser les troupes, assurer la défense des droits des justiciables, parce qu'on s'est battu longtemps pour les justiciables et pas pour nous. Ce combat a été malheureusement perdu, le gouvernement a voulu faire croire qu'il était dans la concertation, pour finalement n'en faire qu'à sa tête, et passer exactement le projet qu'il voulait faire voter", explique maître Eric Cesbron, le bâtonnier en exercice.

Maître Eric Cesbron, bâtonnier du barreau de Laval en 2018 - 2019.

Nous sommes obligés de manifester contre des projets qui portent atteinte aux principes qui nous sont chers - Maître Nicolas Dirickx

Pour éviter une nouvelle défaite contre la réforme des retraites, les avocats mayennais ont bien l'intention de rester mobilisés. Le combat sera, à partir du 1er janvier prochain, mené par maître Nicolas Dirickx, le nouveau bâtonnier, élu en juin.

"Ça fait quand même quelques mandats où nous sommes obligés de manifester contre des projets qui portent atteinte aux principes qui nous sont chers dans la profession. On ne cherche pas forcement à défendre nos statuts, je ne pense pas que nous sommes une profession de privilégiés. Nos manifestations c'est surtout pour l’intérêt du justiciable, le combat pour l'aide juridictionnelle, pour la retraite. Si on doit verser dans le régime général, on va se retrouver avec une augmentation de nos cotisations. Qui dit augmentation de cotisations dit vraisemblablement une augmentation des honoraires, et au final le justiciable va payer. Nous sommes un régime autonome, nous ne sommes pas un régime spécial, nous nous auto-finançons, nous gérons nos retraites. Et nous contribuons à la solidarité nationale, contrairement à ce qu'on peut entendre, puisque tous les ans le barreau français verse 80 à 90 millions d'euros au régime général", ajoute le bâtonnier élu, maître Nicolas Dirickx.

Maître Nicolas Dirickx, nouveau bâtonnier du barreau de Laval.

Maître Nicolas Dirickx va donc mener la lutte contre la réforme des retraites, mais aussi contre la réforme à venir de l'aide juridictionnelle - les justiciables aux revenus faibles ne pourraient plus choisir leur avocat, actuellement tous les avocats peuvent être amenés à intervenir à l'aide juridictionnelle, et contre la réforme de l'avocat en entreprise - l'avocat deviendrait salarié de son client, ce qui irait contre le principe d'indépendance de l'avocat.

Il a également pour projet de créer un partenariat, un jumelage, entre le barreau de Laval en France, et le barreau de Laval au Québec.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu