Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les bars et restaurants fermés jusqu'en janvier ? "Ça devient ridicule" dénonce un patron caennais

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

"A un moment donné, on va perdre tout espoir". A Caen, Emmanuel Maintenant, patron du Bouchon du Vaugueux, dit sa colère alors que le gouvernement réfléchirait à ne pas autoriser les restaurateurs à rouvrir avant la fin de l'année.

Le gouvernement n'envisage pas de rouvrir les bars et les restaurants pour la période des fêtes de fin d'année. illustration.
Le gouvernement n'envisage pas de rouvrir les bars et les restaurants pour la période des fêtes de fin d'année. illustration. © Maxppp - Arnaud Journois

C'est un nouveau coup dur pour le secteur de la restauration. Restaurants, bistrots, brasseries, bars et cafés ne devraient pas rouvrir à l'occasion des fêtes de fin d'année. La date du 15 janvier pour la reprise d'activité de ces établissements est évoquée à Bercy, mais rien n'est encore tranché de manière définitive. La décision sera annoncée la semaine prochaine par le Premier ministre Jean Castex. Un plan de soutien spécifique au secteur est en cours de préparation. Mais en attendant c'est la douche froide, une nouvelle fois, pour les professionnels du secteur. 

Colère et désarroi

A l'image de Corinne et Emmanuel Maintenant, les patrons du Bouchon du Vaugueux à Caen. Cette perspective envisagée par l’exécutif les plonge dans le désarroi. "Vous vous rendez compte pour les restaurants ne pas travailler pendant les fêtes ce que cela représente ?" s'indigne Emmanuel. "A la longue ça en devient ridicule" poursuit-il, "parce que depuis le début on a fait des efforts importants pour maintenir la distanciation sociale et en plus les gens comprenaient !". Malgré toutes ces précautions les bars et restaurants sont fermés depuis le 30 octobre et le reconfinement. Et il va falloir très certainement serre les dents encore longtemps. Au moins jusqu'à la mi-janvier. Un crève-coeur pour Corinne : "On espérait au moins faire les fêtes. Est-ce qu'on peut tenir encore longtemps comme ça, je ne suis pas sûre." 

A force de nous enterrer comme ça, on va finir par craquer

"Comme ça", c'est à dire en ayant comme seule source de revenus les ventes des plats à emporter, alors que leurs quatre salariés sont déjà au chômage partiel. "Mais on fait à peine 15% de notre chiffre d'affaire. La vente à emporter nous permet seulement d'être visible auprès de notre clientèle, mais ça s'arrête-là" explique le chef du Bouchon du Vaugueux. "A force de nous enterrer comme ça, on va finir par craquer" ajoute, en larmes, Corinne. Emmanuel est plutôt en colère. Il se sent méprisé, lui qui a passé 40 ans de sa vie derrière les fourneaux. "C'est du mépris oui. On nous prend un peu comme le petit personnel de la France sur lequel on peut marcher dessus... mais c'est dangereux de mépriser tous ces gens-là." Dangereux selon Emmanuel car la colère, profonde, est bien là. Une colère sociale qui vient s'ajouter à l'urgence sanitaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess