Économie – Social

Les bistrots de pays soufflent leur première bougie en Picardie

Par Fiona Moghaddam et Camille Magnard, France Bleu Picardie mercredi 28 octobre 2015 à 10:47

Enguerrand et Thierry Leprêtre vous accueillent au Ch'ti Quin Quend
Enguerrand et Thierry Leprêtre vous accueillent au Ch'ti Quin Quend © Radio France - Camille Magnard

Un an que le label "bistrots de pays" a été attribué à sept établissements en Picardie maritime pour leur permettre d'attirer une nouvelle clientèle.

Comment redonner vie à des villages désertés ? En permettant aux cafés des petites communes d'attirer une nouvelle clientèle. Comme le Ch'ti Quin Quend à Quend, ils sont six cafés-restaurants à bénéficier du label "bistrot de pays" depuis un an. 

C'est la Chambre de commerce et d'industrie du liittoral normand-picard qui les attribue, afin de permettre aux villages de moins de deux mille habitants de conserver un commerce.  

Plats régionaux, produits locaux

Pour bénéficier de ce label, les commerces doivent assurer un service de restauration,  des plats faits maison uniquement et à base de produits locaux. Thierry Leprêtre a repris le Ch'ti Quin Quend il y a trois ans. Si ses deux prédécesseurs s'y sont cassés les dents. Lui est fier de dire que le restaurant revit aujourd'hui. 

Et le label "bistrot de pays" n'y est pas pour rien selon lui. C'est vrai qu'en contrepartie de son engagement à ne proposer que des plats régionaux, le restaurateur bénéficie de la visibilité du label et la CCI se charge ensuite de lui faire de la publicité. 

Sept mille plaquettes avec la liste des bistrots de pays sont distribuées dans les offices de tourisme de Picardie maritime. Une aubaine pour Thierry Leprêtre qui voit de nouveaux clients arriver, plus citadins et un flux d'activité croissant pour son café-restaurant.

Reportage au bistrot de pays le Ch'ti Quin Quend