Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les bouchers du Var vont avoir besoin de main-d’œuvre dans les années qui viennent

-
Par , France Bleu Provence

Dans le Var, 40% des boucheries vont chercher des repreneurs dans les 10 années qui viennent. Le métier est "sous tension", mais, bonne nouvelle : les centres de formation des apprentis-bouchers attirent de plus en plus de jeunes. Il faut dire que la profession se modernise.

Les boucheries se modernisent comme ici rue Lamalgue à Toulon
Les boucheries se modernisent comme ici rue Lamalgue à Toulon © Radio France - Sophie Glotin

Toulon, France

Dans le Var, les centres de formation des apprentis-bouchers ont de plus en plus de succès. Le nombre d’apprentis a augmenté de 35% en trois ans. Un succès qui n’étonne pas Jean-Daniel Tavé, président de l'union des artisans bouchers du Var : "C’est normal que notre profession attire les jeunes car il y a 100% d’embauche après l’apprentissage." Et du travail, il y en aura aussi beaucoup dans les années qui viennent car de nombreux bouchers vont partir à la retraite : "40% des boucheries devront être reprises d’ici 10 ans", précise même Jean-Daniel Tavé.

Pénurie de bouchers à Vidauban

Des boucheries fermées… sans aucun repreneur ! C’est ce qu’a vécu la commune de Vidauban pendant des années. Les quatre bouchers installés dans le centre-ville ont baissé le rideau et la municipalité s’est démenée pendant des années pour les remplacer. "J’ai prospecté dans les communes voisines et sur les marchés et j’ai eu beaucoup de mal " dit Valérie Flaus, adjointe au maire chargée des commerces. Mais la "perle rare" s’est présentée il y a 15 jours : un couple de bouchers devrait s’installer avant la fin de l’année à Vidauban.

Quartier du Mourillon à Toulon, une boucherie d'un nouveau genre

Si la profession vieillit, elle se modernise aussi grâce à de jeunes bouchers. Cédric Arnoux a 40 ans. Ancien cuisinier, il s’est reconverti dans la boucherie il y a 10 ans en ouvrant une première boucherie au Pradet puis une seconde rue Lamalgue dans le quartier du Mourillon à Toulon. Devanture noire, atelier de découpe à l’entrée du magasin, mobilier design… La boucherie Arnoux de la rue Lamalgue n’a rien à voir avec une boucherie traditionnelle. 

"Certains clients l’appellent même la petite bijouterie", indique le patron. Les bavettes, rumsteacks et autres côtes d’agneaux sont exposées, tels des bijoux dans leurs écrins, dans des vitrines très modernes qui occupent deux murs de la boutique. "Le client voit bien la viande. Quand il a fait son choix, on ouvre la porte, on sort le morceau et on le travaille sur le billot situé au milieu du magasin " précise Cédric Arnoux, qui souhaite ainsi mettre en valeur le savoir-faire de sa profession. 

Cédric Arnoux, propriétaire de la Boucherie Arnoux à Toulon et Jean-Daniel Tavé, président de l'Union des Artisans Bouchers du Var - Radio France
Cédric Arnoux, propriétaire de la Boucherie Arnoux à Toulon et Jean-Daniel Tavé, président de l'Union des Artisans Bouchers du Var © Radio France - Sophie Glotin
Choix de la station

France Bleu