Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

Les boulangers de la Corrèze souffrent de plus en plus de la concurrence des industriels

mercredi 13 mars 2019 à 18:09 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

Le nombre de boulangeries traditionnelles en Corrèze s'étiole. En cause surtout le développement des grandes franchises avec lesquelles ils ont du mal à lutter.

Jérôme Crouzevialle participait au concours de la meilleure baguette tradition de la Corrèze. L'occasion aussi de montrer la qualité des boulangeries traditionnelles
Jérôme Crouzevialle participait au concours de la meilleure baguette tradition de la Corrèze. L'occasion aussi de montrer la qualité des boulangeries traditionnelles © Radio France - Philippe Graziani

Corrèze, France

Le CFA des 13 Vents à Tulle accueillait ce mercredi la sélection départementale de la meilleure baguette tradition. 8 boulangers étaient en lice pour accéder à la finale prévue à Paris en mai. Une belle opportunité pour montrer leur savoir-faire. Mais les temps sont durs. "Cela dépend si l'on est en milieu rural ou en ville" explique Laurent Saute, vice-président de la Fédération corrézienne de la boulangerie organisatrice du concours. En ville il y a de plus en plus d'offre, mais les clients restent les mêmes. Le gâteau reste le même mais il faut se le partager à plusieurs. Et en campagne il y a de moins en moins de monde. "

Une vingtaine de boulangeries en moins en 10 ans

C'est surtout la concurrence des industriels qui inquiète les boulangers traditionnels. Car il s'en est ouvert beaucoup en Corrèze ces derniers mois. "Ils arrivent avec des offres, des gratuits, avec des méthodes de fabrication qui leur sont propres. Le boulanger qui est à coté a du mal à suivre". De fait le nombre de boulangeries de tradition baisse dans le département. Il en reste 130. C'est 20 de perdues en moins de 10 ans. 

Entre 50 et 60 apprentis

Paradoxalement le métier attire toujours autant les jeunes. Au CFA des 13 Vents il y a chaque année autant d'apprentis, entre 50 et 60 sur tous les niveaux. Théo est en 1ère année. "C'est ce qui m'a attiré depuis tout petit : la fabrication traditionnelle de la baguette". Pour le concours de ce mercredi il assistait son maître de stage, Jérôme Crouzevialle, boulanger à Saint-Aulaire, défenseur comme tous ses confrères de la boulangerie artisanale. Il se veut toutefois optimiste. "On peut encore trouver des recettes, il y a des opportunités pour des jeunes qui sont motivés".