Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les buralistes doivent faire face à l'augmentation du prix du paquet de cigarettes et au marché noir à Marseille

dimanche 12 novembre 2017 à 22:54 Par Romane Porcon, France Bleu Provence

Le paquet de cigarettes coûte en moyenne 30 centimes de plus à partir de ce lundi. À Marseille, dans certains quartiers et notamment à Noailles, les buralistes doivent subir cette hausse mais aussi subir le marché noir : des paquets sont vendus à 5 euros dans la rue.

A Marseille, les buralistes doivent faire face à la concurrence du marché noir
A Marseille, les buralistes doivent faire face à la concurrence du marché noir © Maxppp -

Noailles, Marseille, France

À partir de ce lundi, vous devrez payer 30 centimes de plus votre paquet de cigarettes. Une première hausse avant une série qui portera le prix du paquet à 10 euros en 2020. Les buralistes, eux, ont peur de perdre des clients. A Marseille, dans certains quartiers, ils doivent en plus subir la concurrence du marché noir.

Au moins deux euros de différence entre le marché noir et le buraliste

Il suffit de faire quelques pas dans le marché de Noailles pour se faire accoster. Ils sont des dizaines à proposer des cigarettes. Ici le prix n'augmente pas, le paquet de cigarettes est à 5 euros et la cartouche à 50 euros. Les vendeurs cachent leurs marchandises dans les poubelles ou sous les plaques d'égouts. Juste à côté, les buralistes n'en peuvent plus, entre la hausse du prix du tabac et ce marché noir, leur vente diminue fortement.

"On en a ras le bol de cette hausse du tabac, les gens vont tous aller au marché noir. À Marseille c'est invivable, la police ne fait rien." Karim tient un bar tabac près de Noailles

Entre le paquet de cigarette vendu sur le marché noir et celui vendu dans ce bar-tabac il y a au moins deux euros de différences. Du coup, Karim compte plus sur la vente de confiseries ou gadgets pour faire des bénéfices "Rien que de vendre des briquets, des feuilles, des bonbons, je me demande si je dois pas plutôt vendre des glaces que des cigarettes."'

Ce buraliste n'est pas au bout de ses peines. Cette première hausse sera suivie d'autres augmentations, pour porter le prix du paquet de cigarettes à 10 euros en 2020.