Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Les camions à pizzas de Marseille victimes du couvre-feu à 18h

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Depuis le 10 janvier, plus question d'aller chercher une "quatre fromages" en bas de chez soi à Marseille. Les camions à pizzas ferment eux aussi à 18h et voient leur chiffre d'affaire s'écrouler.

Le Camion Pizza de Jo à Saint Barnabé à Marseille
Le Camion Pizza de Jo à Saint Barnabé à Marseille © Radio France - David Aussillou

Comme tous les commerces, les camions à pizzas sont obligés de fermer chaque soir à 18h. À Marseille, c'est une institution de la gastronomie. La très grande majorité de la soixantaine de ces artisans installés sur la voie publique n'a pas de service de livraison. Depuis l'instauration du couvre-feu à 18h le 10 janvier dernier, ces artisans ont donc perdu une bonne partie de leur clientèle. 

"Il me manque 30 à 40 % de mon chiffre d'affaires, confie Gérald dans son camion stationné sur le boulevard de la Blancarde dans le 4e arrondissement. À 18h, il n'y a plus personne dans les rues. Alors on ferme et on rentre à la maison".

Un camion ferme chaque semaine en France depuis le mois de mars

Selon la fédération nationale de ces artisans, une centaine de camions à pizzas a fermé depuis le début de la crise en mars. Plus d'un par semaine. "Notre travail se fait entre 18h et 22h, explique Cyril Audibert, vice-président de la Fédération nationale des artisans pizza en camion, délégué pour la ville de Marseille. L'instauration du couvre-feu à 18h a donc été un coup de massue pour nous. Nous faisons 90 % de notre chiffre d'affaires le soir. C'est donc très compliqué".

Livraisons autorisées

Quelques camions continuent de bien travailler pendant le couvre-feu à Marseille car ils ont un service de livraison. Eux seuls peuvent poursuivre leur activité. "C'est juste pour payer les crédits, raconte Jo dont le camion est une référence dans le quartier Saint-Barnabé, près de l'église dans le 12e. Je livre les pizzas pendant toute la soirée. Mais j'ai aussi des clients qui viennent discrètement à pied. Il n'y a pas la police à tous les coins de rue".

Autre conséquence du couvre-feu, le choix des pizzas a été réduit sur la carte. Pas assez de clients pour le camion de Jo à Saint-Barnabé par exemple pour l'Arménienne avec sa sauce maison, mélangée à de la menthe fraîche.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess