Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les carrières de Jaumont paralysées par une grève

-
Par , France Bleu Lorraine Nord
Malancourt, France

Une quarantaine de salariés a bloqué ce mercredi les accès aux carrières de Jaumont, à Malancourt-la-Montagne. Plusieurs de leurs collègues ont été convoqués à un entretien préalable à un licenciement. Officiellement pour faute grave, mais les grévistes crient à un plan social déguisé.

Les salariés grévistes des carrières de Jaumont, le 17 février 2016.
Les salariés grévistes des carrières de Jaumont, le 17 février 2016. © Radio France - Cédric Lang-Roth

Une quarantaine de salariés des carrières de Jaumont, à Malancourt-la-Montagne, ont débrayé mercredi 17 février. Ils ont bloqué tous les accès au site. Dans leur viseur : la convocation de 6 à 8 de leurs collègues à des entretiens préalables à un licenciement. Officiellement, il leur est reproché une faute grave, mais les grévistes croient qu'il s'agit plutôt d'un plan social déguisé.

Des fautes graves caractérisées, dit la direction

"On n'est pas d'accord avec ce motif, explique Stéphane Thiébaut, délégué du personnel aux carrières de Jaumont. On a un petit soupçon, parce qu'il n'y a pas de marché, pas d'argent qui rentre en ce moment. Je pense qu'il y a peut-être un licenciement déguisé." Pour cet élu du personnel, il n'y a eu aucun problème particulier avec ces salariés. "On ne comprend pas trop. Et comme on est assez solidaires dans les travaux publics, on est tous ensemble pour les soutenir."

Stéphane Thiébaut, délégué du personnel aux carrières de Jaumont.

Fin 2014, 9 salariés ont également été licenciés, cette fois-ci pour motif économique. Aujourd'hui, l'entreprise compte une petite centaine d'employés. Ils étaient environ 140 au début des années 2000.

La direction explique, de son côté, que les fautes graves sont bien caractérisées. Elle les détaillera la semaine prochaine aux salariés concernés, lors des entretiens préalables aux licenciements. Une nouvelle négociation doit avoir lieu ce jeudi matin entre les grévistes et le patron des carrières de Jaumont.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess