Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : certains chantiers de travaux publics vont reprendre en Occitanie

Alors que 90% des chantiers sont actuellement à l'arrêt, le gouvernement et les professionnels du secteurs des travaux publics désirent reprendre avant la fin du confinement. Ils mettent actuellement en place des protocoles pour respecter les gestes barrières.

Image d'un chantier de travaux publics (Illustration)
Image d'un chantier de travaux publics (Illustration)

Tout ou presque s'est subitement arrêté à la mi-mars, pour les professionnels des travaux publics comme pour beaucoup d'autres. Mais, le gouvernement considérant l'activité comme vitale, les professionnels du secteur craignant des répercussions économiques énormes, l'activité pourrait reprendre sur de nombreux chantiers lors de la deuxième quinzaine d'avril. Mais il faudra pour cela prendre des mesures précises. Du côté du bâtiment, la situation est similaire.

Ne manquez pas l'interview ce mercredi sur France Bleu du président de la CAPEB Occitanie, Roland Delzers, à 7h45

Pas de transport côte à côte

Par exemple, tenir la distance d'un mètre, conseillée par les autorités sanitaires. Forcément, cela signifie ne pas s'asseoir côte à côte dans un véhicule, pratique répandue dans le secteur où les ouvriers se rendent souvent sur le chantier ensemble. Cela va devoir changer. Pareil pour les allers-retours au dépôt, qui devront être limités. Toutes ces obligations ou ces conseils ont été imaginés et publiés par l'OPP BTP, l'organisme de prévention du secteur, au sein d'un guide.

Chez les particuliers, l'accès à un point d'eau avec savon devra être garanti. Sur le chantier, les accès aux sanitaires et réfectoires s'effectueront par roulement, les espaces fermés aérés au moins deux fois par jour. Les désinfections du matériel, des véhicules, des locaux, devront être fréquentes et le chantier abondamment pourvu en matériel pour se laver les mains. Les consignes sanitaires devront également apparaître clairement.

Le masque, LE problème 

Enfin, à moins d'un mètre, le port du masque et des lunettes sera obligatoire. Problème : il n'y en a pas, ou peu. "On va se débrouiller avec des masques en plexiglas, comme quand vous passez le rotofil", explique Alain Grizaud, président de la société Cousin Pradere, à Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne). La fédération régionale des travaux publics a en effet commandé 500.000 masques chirurgicaux (pas des FFP2), mais les délais de livraison depuis le Chine sont assez importants. Lui espère reprendre une partie de ses chantiers au plus tard le 20 avril. Les huit en cours ont été stoppés depuis la mi-mars.

25.000 employés en Occitanie

La filière des travaux publics représente 25.000 emplois, pour plus de 2.000 structures en Occitanie. Près de 40% de l'activité concerne les travaux routiers. Une reprise avant la fin du confinement est donc souhaitée, notamment pour éviter certains problèmes de trésorerie. 

"Il faut aussi préparer le retour à la normale, que les dossiers soient prêts, qu'il n'y ait aucun temps de latence", explique Isabelle Ferrer, la secrétaire générale de la FRTP. Selon une étude de la Fédération, entre cinq et sept employés sur 10 souhaitent reprendre le travail. Mais selon ce même sondage, les fournisseurs (d'enrobé, de PVC, de béton) sont bien souvent absent. La remise en route de la filière risque de prendre du temps.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu