Économie – Social

Tourisme dans la future grande région : la Franche-Comté loin derrière la Bourgogne

Par France Bleu Besançon, France Bleu Besançon mercredi 30 septembre 2015 à 11:41

Le gouffre de Poudrey, 12e site visité en Bourgogne - Franche-Comté.
Le gouffre de Poudrey, 12e site visité en Bourgogne - Franche-Comté. © Maxppp

Le tourisme n'attend pas la naissance de la future grande région pour établir ses premières passerelles. Les comités régionaux de Bourgogne et de Franche-Comté viennent d'éditer leur première plaquette commune pour présenter les grands chiffres du nouvel ensemble. La Franche-Comté est à la traîne.

En ce début d'automne 2015, les comités régionaux du tourisme de Bourgogne et de Franche-Comté publient les grandes tendances des deux régions. Sur presque tous les plans, la Bourgogne a beaucoup d'avance sur la Franche-Comté.

L'emploi touristique deux fois plus développé en Bourgogne

En matière de lits touristiques, comme en matière d'emplois, c'est un rapport du simple au double entre les deux régions. La Bourgogne aligne 510.000 lits touristiques contre 246.000 pour la Franche-Comté. Et encore, 28.300 emplois liés au tourisme en Bourgogne contre 13.770 emplois en Franche Comté.

La Citadelle de Besançon, cinquième en matière de fréquentation

L'écart est encore plus net en matière de fréquentation de sites touristiques. Seuls quatre sites francs-comtois figurent dans le top 20 de la future grande région. La Citadelle de Besançon pointe à la cinquième place, avec 299.000 visiteurs par an, loin derrière les 848.000 visiteurs de la basilique de Vézelay.

Les Hospices de Beaune plus fort que les Eurockéennes

Côté festivals, pour ce qui est des événements franc-comtois : 100.000 spectateurs aux Eurockéennes et 80.000 au Fimu de Belfort. Du côté de la Bourgogne : 400.000 visiteurs pour la vente des hospices de Beaune et 200.000 pour Chalon dans la rue.

En matière de dépenses, les touristes sont quatre fois plus généreux en Bourgogne avec 2,6 milliards d'euros dépensés, contre 670 millions en Franche-Comté.

Les professionnels du tourisme plus heureux en Franche-Comté

Seul chiffre où la Franche-Comté prend l'ascendant sur sa voisine, même s'il est secondaire, il s'agit du taux de satisfaction des professionnels par rapport à la saison actuelle. Il est de 76 % en Franche-Comté contre 69 % en Bourgogne.

Passée cette comparaison chiffrée, la Franche-Comté a tout à gagner à intégrer le nouvel ensemble, tirée par la marque Bourgogne à laquelle sera adossée la marque Montagne du Jura.