Économie – Social

Les cinémas stéphanois l'Alhambra et le Camion rouge vont licencier, faute de fréquentation

Par Mélanie Tournadre, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 22 janvier 2016 à 19:51

Le Camion rouge n'a pas su séduire les Stéphanois.
Le Camion rouge n'a pas su séduire les Stéphanois. © Radio France - Anne-Laure Bousiges

Les cinémas stéphanois l'Alhambra et le Camion rouge vont devoir licencier quatre salariés mi-février, faute de fréquentation. Selon les employés, la direction du groupe ABC est responsable des difficultés économiques de ces deux multiplexes.

Les cinémas l'Alhambra et le Camion rouge vont devoir licencier à Saint-Etienne. En tout, quatre salariés sur vingt-trois vont se retrouver sans travail le mois prochain, mi-février. Pourtant, le Camion rouge n'a ouvert ses portes qu'en février 2015, il y a un peu moins d'un an. Il n'a visiblement pas convaincu les Stéphanois.

Fréquentation bien moins importante que prévue

La fréquentation n'est pas du tout aussi bonne sur ces deux cinémas que prévue par la direction de la société ABC. Au moment de l'ouverture du Camion Rouge, en février 2015, la direction misait sur 900.000 entrées à l'année, en tout, dans les deux multiplexes. Mais la société ABC, basée à Dijon, a sûrement eu "les yeux plus gros que le ventre" expliquent les salariés.

530.000 spectateurs au lieu des 900.000 envisagés

Le compte n'y est pas du tout car en effet en 2015, les deux cinémas stéphanois n'ont enregistré que près de 530.000 entrées. La fréquentation de l'Alhambra a chuté de 30% par rapport à l'époque Gaumont selon une des salariés. Le Camion rouge, flambant neuf, n'attire pas grand monde : 175.000 spectateurs depuis son ouverture.

Des spectateurs refroidis par une ouverture précipitée du Camion Rouge

La raison de ces difficultés à attirer des spectateurs, c'est d'abord une ouverture  précipitée du nouveau cinéma Le Camion rouge.

"L'ouverture du Camion rouge a été précipitée, complètement ratée"

Les Stéphanois interrogés expliquent avoir découvert un Camion rouge non terminé, lors de son ouverture en février 2015. "Il y avait encore des cartons, on a l'impression que les travaux n'ont jamais été bien finis' explique un spectateur.  D'autres Stéphanois décrivent une façade extérieure pas très attirante et certains critiquent les salles jugées trop petites, les sièges qui font mal au dos. Il n'y a donc pas eu d'engouement pour ce nouveau multiplex.

Reportage France Bleu Saint-Etienne Loire de Mélanie Tournadre.

4 salariés sur 23 licenciés mi-févirer

Le résultat de ce manque de fréquentation, c'est le licenciement mi-févirer de quatre des vingt-trois salariés des deux cinémas. Ce sont des licenciements économiques. Une décision de la direction inacceptable pour les employés que nous avons rencontrés. Ils reprochent à leur direction de pas avoir écouté leur mise en garde sur la fréquentation. Ils avaient d'ailleurs fait grève en avril dernier pour dénoncer les baisses des salaires, les mauvaises conditions de travail et le manque de sécurité dans le Camion rouge.

Une des salariés nous explique les raisons de cet échec.

La direction, elle, leur a fait savoir qu'elle compte revenir à l'équilibre grâce à ces licenciements, ainsi qu'à des actions commerciales, de communication et une finition plus poussée des travaux du Camion rouge. Contactée par France Bleu Saint-Etienne Loire, la direction du groupe ABC n'a pas souhaité faire de commentaire.