Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les coiffeurs bretons impatients de rouvrir leurs salons

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Les 3.000 salons de coiffures en Bretagne espèrent pouvoir rouvrir le 11 mai ! Dans des conditions sanitaires qui doivent encore être précisées. Et avec pour certains, le projet d'augmenter les tarifs pour compenser les frais engagés.

Des dispositions sanitaires vont devoir être prises dans les 3000 salons de coiffure en Bretagne
Des dispositions sanitaires vont devoir être prises dans les 3000 salons de coiffure en Bretagne © Maxppp - Richard Villalon

Ils n'ont pas encore ouverts leurs salons, mais les demandes de rendez-vous sont déjà très nombreuses sur leurs sites internet et sur les pages Facebook. Les salons de coiffure s'attendent à une forte demande dès les premiers jours d'activités Comme leurs clients, "les coiffeurs sont impatients de reprendre une activité" explique Philippe Chevalier, le président de l’Union nationale des entreprises de coiffure en Ille-et-Vilaine.  Mais pour rouvrir, ils vont devoir s'équiper et changer leurs habitudes de travail. "Il faudra travailler avec des masques, du gel hydro-alcoolique, avec sans doute seulement un fauteuil sur deux occupé dans nos salons" ajoute Philippe Chevalier, "mais nous devons attendre que ces dispositions sanitaires soient précisées dans la fiche sanitaire élaborée par les services de l'Etat". Avec ces mesures sanitaires, de nombreux salons pourraient modifier leurs horaires d'ouverture, pour permettre une plus grande amplitude, avec des équipes de coiffeurs travaillant en décalé.

Les tarifs vont augmenter ? 

Dans son salon Exposito à Rennes, Carole Joubert a déjà commencé à organiser le planning de ses huit coiffeurs. "Nous allons ouvrir 6 jours sur 7". La gérante du salon a également déjà commandé du matériel pour équiper son équipe. Et elle a fait le calcul, elle va devoir augmenter le tarif de ces prestations "ce sera en moyenne cinq euros par client, sans compter le temps supplémentaire nécessaire et pour les coupes femmes, c'est toujours plus long que pour les messieurs". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess