Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les coiffeurs installés à la frontière pris d'assaut par les clients belges

-
Par , France Bleu Nord

En France, les salons de coiffure ont rouvert leurs portes le 28 novembre dernier mais en Belgique, ils sont fermés au moins jusqu'au 1er février. Les belges sont de plus en nombreux à venir dans les salons de coiffure Français. A Bray-dunes, les coiffeurs doivent parfois refuser des clients.

Le salon de Patricia à Bray-Dunes ne désempli pas
Le salon de Patricia à Bray-Dunes ne désempli pas © Radio France - Emmanuel Bouin

Depuis leur réouverture le 28 novembre dernier, les coiffeurs de la région installés à proximité de la frontière voient un afflux de clients belges.  En effet, en Belgique les salons de coiffure sont fermés jusqu’au 1er février. 

Le salon de Patricia à Bray-dunes situé à moins d'1 kilomètre de la frontière ne désempli pas. Son carnet de rendez-vous est plein pour les 15 prochains jours et les journées de travail sont longues pour satisfaire la clientèle. 

j'ouvre à 6h00 et si il le faut je ne ferme pas le midi 

Christine habite à Furnes en Belgique, à 5 minutes du salon de Patricia. Son mari est déjà venu se faire coiffer en France. Elle ne pouvait pas attendre le 1er février date à laquelle les salons rouvrent en Belgique.      

ce n'est pas bon pour les commerçants belges mais on est obligé de passer la frontière pour se faire coiffer 

Beaucoup de clients belges également dans le salon Sohazen. Kelly la patronne a le sourire, même si parfois elle doit refuser des clients. Difficile de gérer sa clientèle d'habitués et celle venue de Belgique.  

Kelly et son employée dans son salon à Bray-Dunes.
Kelly et son employée dans son salon à Bray-Dunes. © Radio France - Emmanuel Bouin

Depuis le déconfinement, dans les salons de coiffure de Bray-dunes comme dans beaucoup d’autres villes frontalières du Nord, les belges représentent 20% à 30% de la clientèle.

Reportage à Bray-Dunes d'Emmanuel Bouin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess