Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les commerçants du centre-ville de Limoges ravis de retrouver leurs clients

-
Par , France Bleu Limousin

La vie reprend ce samedi dans toutes les boutiques qui peuvent à nouveau accueillir les clients, grâce aux premiers assouplissements du confinement. Un véritable soulagement pour les commerçants du centre-ville de Limoges, qui se plient volontiers au protocole sanitaire renforcé.

Dans sa boutique de Limoges, Alexandre Gourserol se réjouit de retrouver ses clients, même s'il va falloir réguler le nombre d'entrées.
Dans sa boutique de Limoges, Alexandre Gourserol se réjouit de retrouver ses clients, même s'il va falloir réguler le nombre d'entrées. © Radio France - Nathalie Col

Les commerçants du centre-ville de Limoges ont à nouveau le sourire et ils ont bien l'intention de choyer les clients qui ont enfin le droit de recommencer à fureter dans toutes les boutiques à partir de ce samedi. Cette réouverture, très attendue à moins d'un mois de Noël, est toutefois très encadrée pour éviter les contacts trop rapprochés. Un protocole sanitaire plus strict impose, par exemple, de réduire encore la jauge dans les magasins, avec 8 mètres carrés par client

Impatience et prudence

Pour calculer au plus juste le nombre de clients, Alexandre Gourserol avoue qu'il a du ressortir le bail de sa boutique Jott, afin de vérifier la superficie exacte. Résultat : il doit se restreindre à 10 clients à la fois, alors qu'en période de Noël il en accueille habituellement jusqu'à une trentaine en même temps. Pour compenser, il va étendre les plages horaires et ouvrir chaque dimanche de décembre. Le jeune franchisé sait déjà que ça ne suffira pas à atteindre ses objectifs, mais il se fait une raison.

"On va essayer de sauver les meubles, on est quand même agréablement surpris de rouvrir" - Alexandre Gourserol

Chaque boutique a recalculé le nombre de clients autorisés, en fonction de sa superficie.
Chaque boutique a recalculé le nombre de clients autorisés, en fonction de sa superficie. © Radio France - Nathalie Col

A l'entrée de toutes les boutiques, on retrouve le désormais incontournable flacon de gel hydroalcoolique. Le port du masque reste aussi obligatoire dans les magasins, mais au final tout le monde s'y est déjà habitué souligne Sophie Faucher, propriétaire de la boutique de prêt-à-porter Les Libellules. 

Elle-même a d'ailleurs décidé de se restreindre à deux clientes à la fois, alors qu'elle aurait le droit d'en accueillir trois. "Il faut me laisser le temps de la désinfection des cabines et de la désinfection des vêtements à la vapeur" estime la commerçante, qui se réjouit de pouvoir à nouveau passer du temps avec ses clients.

Le click and collect va perdurer

La plupart des boutiques vont par ailleurs continuer à proposer un service de click and collect, avec des réservations par internet ou par téléphone. Cela permettra de limiter en partie les files d'attente sur les trottoirs. Dans une rue parallèle, un autre commerçant a aussi mis en place une vitrine virtuelle pour occuper les clients qui patientent devant son magasin de vêtement pour hommes. "Vous y retrouvez toute la collection et vous pouvez donc fureter en magasin directement de la vitrine, en étant dehors" explique Alexandre Pilet. Tous espèrent maintenant que les affaires vont vraiment reprendre à un rythme plus soutenu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess