Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les commerçants du centre-ville du Mans ont fait leur chiffre de décembre

-
Par , France Bleu Maine

Les commerçants du centre-ville du Mans ont fait leur chiffre du mois de décembre mais ça ne rattrapera pas les pertes des semaines de fermeture. C'est ce que nous disait ce mardi matin Catherine Sasso, la présidente de Manséa l'association des commerçants.

Catherine Sasso, la présidente de l'association des commerçants du Mans
Catherine Sasso, la présidente de l'association des commerçants du Mans © Radio France - Christelle Caillot

Les commerçants du centre-ville du Mans ont plutôt bien travaillé au mois de décembre pour les fêtes de fin d'année selon Catherine Sasso, la présidente de Manséa, l'association des commerçants du centre-ville, invitée de France Bleu Maine ce mardi.

Les grands gagnants ont été les commerces des métiers de bouche. Les chocolatiers, les traiteurs ont parfois explosé leur chiffre.  En revanche, selon Catherine Sasso, le chiffre du mois de décembre ne rattrapera pas les pertes des jours de fermeture dus au confinement.

Les commerçants du centre-ville du Mans ont réalisé leur chiffre de décembre mais ça ne rattrape pas les pertes du confinement
Les commerçants du centre-ville du Mans ont réalisé leur chiffre de décembre mais ça ne rattrape pas les pertes du confinement © Radio France - Christelle Caillot

Difficile de se projeter 

Aujourd'hui, la plus grosse difficulté, c'est de faire des projets et des opérations sur cette nouvelle année pour les commerçants. "On n'a pas de vision sur les semaines à venir. Si l'on prend les restaurants par exemple, ils ne savent toujours pas s'ils pourront rouvrir à la fin du mois, et c'est ça qui est le plus difficile pour un commerce." 

La situation est également difficile pour les porteurs de projet. Certaines ouvertures de commerces prévues en ce début d'année 2021 ont été avortées à cause de la crise sanitaire selon la présidente des commerçants. Par ailleurs, le premier bilan de la market place "acheter au Mans" est plutôt positif. Il y a 70 commerçants qui adhèrent pour 12.000 euros de vente.

À réécouter : l'interview de Catherine Sasso, la présidente de Manséa

Choix de la station

À venir dansDanssecondess