Économie – Social

Les commerçants havrais alertent leur ministre sur leur situation en centre-ville

Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) mardi 22 mars 2016 à 11:18

De nombreuses vitrines sont vides en centre-ville du Havre
De nombreuses vitrines sont vides en centre-ville du Havre © Radio France - Amélie Bonté

Début mars, les représentants des commerçants du centre-ville du Havre ont rencontré à l'Assemblée, la secrétaire d'Etat chargée du commerce et de l'artisanat. Ils ont voulu alerter Martine Pinville sur la situation critique de leurs boutiques face aux grandes structures en périphérie de la ville.

Au Havre, en un rapide coup d'oeil en centre-ville, on s'aperçoit du nombre de locaux commerciaux disponibles. Alors qu'un nouveau projet, un pôle de loisirs comprenant boutiques et restaurants va ouvrir à l'entrée de la ville du Havre, les petits commerçants ont donc voulu sensibiliser la secrétaire d'Etat au commerce et à l'artisanat sur leurs difficultés. Ils l'ont rencontré à l'Assemblée Nationale début mars.

L'alerte avant l'asphyxie ?

Le problème au Havre, c'est que d'un côté on a la mer et de l'autre on est encerclé par les centres commerciaux, donc il n'y a plus de flux en centre-ville", déplore Jean-Luc Picard, co-président de LH Shopping

Désertification des centres-ville, toutes les villes moyennes sont touchées - Radio France
Désertification des centres-ville, toutes les villes moyennes sont touchées © Radio France - Amélie Bonté

Les représentants des associations de commerçants du centre-ville du Havre ont transmis à leur ministre, une lettre détaillant les difficultés d'un personnage fictif, Laurent, commerçant havrais. Mais ce qu'ils souhaitent surtout, c'est alerter sur la situation de tous les petits commerces dans le centre des villes moyennes, Rouen et Caen dans notre région n'échappent pas aux difficultés non plus.

Ils souhaitent un moratoire de deux ou trois ans pour stopper tous les grands projets de centre commerciaux et plutôt réfléchir ensemble à une complémentarité des différentes boutiques.

Ecoutez Jean-Luc Picard, co-président de LH Shopping (59")

La municipalité a dévoilé recemment le nouveau projet d'"Arbre de vie", un pôle loisirs avec salle de fitness, d'escalade, de karting, à l'entrée de ville. Mais ce pôle comprendra aussi des restaurants et des boutiques, d'où l'inquiétude des commerçants du centre-ville.

Il n'y a pas de concertation sur des sujets comme celui de l'Arbre de vie. On est un peu devant le fait accompli, on découvre les plans en ouvrant le journal un matin", explique Jean-Luc Picard, co-président de LH Shopping

Les commerçants déplorent aussi le fait que tout ces nouveaux espaces peuvent être accueillis dans les cellules vides du centre-ville.

Une profession qui doit aussi s'adapter

Face à la concurrence des géants comme les Docks Vauban, l'espace Coty, le centre commercial de la Lézarde, Auchan Grand Cap et bientôt l'Arbre de vie, certains commerçants évoquent aussi l'évolution de la profession et la nécessaire adaptation aux nouvelles habitudes de consommation.

Il faut permettre à nos concitoyens d'avoir des commerçants ouvert tout le temps, ce n'est malheureusement pas le cas. Au moins être ouvert jusqu'à 13H et fermer le soir à 19H ou 19H30", demande Jean-Luc Moyne, président de l'association de commerçants quartier Saint-Vincent-Saint-Roch

La mairie du Havre ne souhaite pas communiquer pour l'instant sur le sujet. Une réunion est prévue à la CCI (Chambre de Commerce et d'Industrie) le 29 mars, en attendant une visite de la ministre Martine Pinville ?

Ecoutez le reportage d'Amélie Bonté (1'15)