Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Les commerçants lorrains entre soulagement et inquiétude après les annonces d'Emmanuel Macron

-
Par , , France Bleu Sud Lorraine

La vie économique va reprendre pour de nombreuses entreprises de la région ce samedi avec l'allègement du confinement. Une réouverture des magasins avec un protocole sanitaire strict mais encore flou pour l'instant.

Emmanuel Macron a annoncé un allègement du confinement dès samedi matin
Emmanuel Macron a annoncé un allègement du confinement dès samedi matin © Radio France - Flavien Groyer

Les centre-villes et centre-bourgs de Meurthe-et-Moselle et des Vosges vont retrouver un peu de vie à partir du samedi 28 novembre avec la réouverture des commerces "non-essentiels" : les annonces d'Emmanuel Macron représentent un vrai soulagement pour les entrepreneurs invités de France Bleu Sud Lorraine ce mercredi matin.

"Fin d'une injustice"

C'est d'abord "la fin d'une injustice" estime le député vosgien et chef d'entreprise Christophe Naegelen : "quand vous allez dans nos commerces, c'est là où les règles sanitaires étaient le mieux respecté". Un soulagement pour Olivier Huguenot, libraire à Saint-Dié-des-Vosges et représentant des libraires indépendants du Grand Est : 

"C'est une bonne nouvelle, cela s'est fait en concertation. On est prêts, on travaille depuis un mois cinq fois plus que d'habitude pour un chiffre d'affaires trois fois moins important, grâce au site internet."

La contrepartie de la réouverture, c'est le strict respect du protocole sanitaire dans les boutiques. Il sera précisé ce jeudi lors de la conférence de presse de Jean Castex. Cela pourrait être 8 m² par client. Il va falloir s'adapter pour Olivier Huguenot : 

"On a demandé à la mairie de mettre à disposition un chalet pour faire les paquets cadeaux, ce qui permet de réduire la jauge. Pour les sujets à risque, ils pourront toujours venir sur rendez-vous. Le protocole sanitaire, on s'y est engagé, il sera strict."

Les gens ont besoin de venir nous voir" - Sandrine Gérard, coiffeuse

Les coiffeurs eux espèrent encore un assouplissement. "Le président de l'Union nationale des entreprises de coiffure (Unec) est en train de négocier sur la distanciation, pour la ramener à 4m² ", confie Sandrine Gérard, elle même porte-parole de l'Unec en Meurthe et Moselle. Elle espère une réponse de Bercy ce mercredi. Au delà du chiffre d'affaires, la coiffeuse lorraine souligne "l'importance du lien social joué par les coiffeurs".

Les gérants de cinéma eux vont devoir encore faire preuve de patience. Les salles ne rouvriront - si la situation sanitaire le permet -  que le 15 décembre prochain. Une bonne nouvelle malgré tout pour Denis Blum, le président de l’association des cinémas indépendants de l’Est. "Ce qui est rassurant c'est que les séances pourront avoir lieu en soirée", souligne le professionnel, et cela malgré le couvre feu imposé de 21h à 7h du matin. 

Seule réserve : les séances scolaires habituellement assez nombreuses en cette période. "Nous avons fait des demandes qui pour l'instant n'ont pas obtenu gain de cause"., regrette Denis Blum.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess