Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les commerçants lozériens manifestent avant le discours d’Emmanuel Macron

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Avant les annonces du président, des centaines de chefs d’entreprise lozérien se sont rassemblés sur la place Urbain V à Mende.

   250 chefs d’entreprise lozériens se sont rassemblé sur le parvis de la cathédrale à Mende.
250 chefs d’entreprise lozériens se sont rassemblé sur le parvis de la cathédrale à Mende. © Radio France - SAID MAKHLOUFI

Ils souhaitent faire entendre leur voix. Habillé de noir, cafetier, restaurants, hôteliers se sont mobilisés pour rappeler le caractère essentiel de leurs activités. Stéphanie est propriétaire de deux boutiques de prêt-à-porter et bijoux dans le centre-ville de Mende. Elle a participé au rassemblement, elle espère pouvoir accueillir des clients dès ce week-end.

Stéphanie propriétaire de deux boutiques dans le centre-ville de Mende

Dans la foule, bras croisé derrière le dos, Philippe patron de bar à Mende est anxieux. Plus aucune activité depuis un mois et la crainte de devoir fermer pour de bons : "à l’arrêt total et sans aucune perspective. J’espère beaucoup du discours du président ce soir, mais je n’y crois pas trop pour notre profession."

Le reportage de Said Makhloufi

Le moral est au plus bas chez les restaurateurs comme Christophe qui tient un restaurant à Florac : "on attend, on tourne en rond et ça devient l’enfer".

Le reportage de Said Makhloufi

Emmanuel Macron dévoilera ce soir les grandes lignes d'un confinement allégé. Le chef de l'Etat devrait confirmer la levée de certaines contraintes :  les commerces dits "non-essentiels" comme les librairies ou les  boutiques de vêtements se dirigent vers une réouverture au 1er décembre,  mais avec des protocoles sanitaires renforcés. Les cafés et les restaurants ne devraient pas obtenir de feu vert pour rouvrir dans les prochains jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess