Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les comptes de la Sécu "quasiment à l'équilibre" en 2018

mardi 5 juin 2018 à 18:00 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Le déficit global de la Sécurité sociale devrait se réduire "fortement" en 2018, à moins de 300 millions d'euros au lieu des 2,2 milliards inscrits en loi de finances, grâce à une croissance "meilleure que prévue", selon un rapport publié mardi par la Commission des comptes de la Sécurité sociale.

Les comptes de la Sécu seront "quasiment à l'équilibre" en 2018 selon un rapport publié le 5 juin 2018.
Les comptes de la Sécu seront "quasiment à l'équilibre" en 2018 selon un rapport publié le 5 juin 2018. © Maxppp - Luc Nobout

Ce n'était pas arrivé depuis 17 ans. Selon un rapport publié mardi par la Commission des comptes de la Sécurité sociale, le déficit global de la Sécu devrait se réduire "fortement", à moins de 300 millions d'euros sur l'année 2018, au lieu des 2,2 milliards  anticipés dans la loi de finances.

La croissance, "meilleure que prévue" (2 % en fin d’année),  et les prédictions du gouvernement pour l'économie et l'emploi, revues à la hausse en avril, vont se traduire par des rentrées supplémentaires de cotisations sociales. Un surplus de recettes estimé à "2,8 milliards d'euros au-dessus de la prévision initiale". 

Conséquence, le régime général affichera cette année son premier excédent depuis 2001. Avec trois branches bénéficiaires (vieillesse, famille, accidents du travail) et un déficit de l'Assurance maladie divisé par dix, à moins de 500 millions d'euros, la Commission des comptes table sur un résultat positif de 2,5 milliards.
 

Incertitudes sur l'assurance-maladie

Au plus fort de la crise en 2010, le "trou de la Sécu" avait dépassé les 27 milliards d'euros. Toutefois il ne sera pas rebouché pour autant cette année. Sur les 260 milliards de dette sociale accumulée depuis 1996, il reste encore plus de 120 milliards à rembourser d'ici 2024.

En outre, concernant l'assurance-maladie, l’objectif de dépenses fixé par le Parlement (une hausse limitée à 2,3 %) sera difficile à respecter selon Les Echos. 

Le gouvernement ambitionne de combler le déficit de la Sécurité sociale d'ici à 2020.